Passer au contenu principal

128 millions pour les trois centres genevois

Mercredi, le Conseil des Etats a accepté de verser plus de 100 millions pour les Centres de politique de sécurité, de déminage humanitaire et pour le contrôle des forces armées, à Genève.

L'enveloppe est légèrement supérieure aux 124 millions prévus.
L'enveloppe est légèrement supérieure aux 124 millions prévus.
Keystone

Les Centres de politique de sécurité, de déminage humanitaire et pour le contrôle démocratique des forces armées, sis à Genève, devraient recevoir 128 millions pour les années 2020 à 2023. Le Conseil des Etats a accepté mercredi à l'unanimité cette enveloppe. Le dossier passe au National.

Ces centres contribuent de manière décisive à la politique étrangère, à la politique de promotion de la paix et à la politique de sécurité de la Suisse, tout en offrant des formations dans divers domaines (gestion des crises, par exemple), a souligné Olivier Français (PLR/VD) au nom de la commission. Ils ont été de plus en plus sollicités ces dernières années.

Hausse de la contribution

Le Centre de politique de sécurité, le Centre international de déminage humanitaire et le Centre pour le contrôle démocratique des forces armées (DCAF), créés entre 1995 et 2000, sont organisés sous la forme de fondations à vocation internationale. Depuis leur fondation, ces trois organes sont devenus des centres de compétence mondialement reconnus, a précisé OIivier Français.

La part de contribution extérieure a par ailleurs été augmentée pour les trois centres, a expliqué le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis. Les fonds proviennent avant tout de pays qui partagent «nos valeurs», a souligné M. Français, qui a précisé que l'Allemagne et la Suède devraient augmenter leur contribution. D'autres pays pourraient participer, notamment les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

L'enveloppe est légèrement supérieure aux 124 millions prévus. Le Département des affaires étrangères financera les quatre millions supplémentaires, a précisé le ministre en rappelant l'importance de ces centres.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.