Plus de 300 personnes à Genève devant l'ONU pour les Kurdes

SoutienLes manifestants se sont rassemblés sur la Place des Nations pour protester contre les attaques de l'Etat islamique en Syrie. Ils craignent un génocide.

Les manifestants étaient principalement des représentants de la minorité kurde émigrée en Suisse. (ARCHIVES)

Les manifestants étaient principalement des représentants de la minorité kurde émigrée en Suisse. (ARCHIVES) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de 300 personnes se sont rassemblées ce samedi 27 septembre après-midi sur la Place des Nations à Genève pour protester contre les attaques de l'Etat islamique (EI) contre la région kurde. Ils craignent un massacre dans le nord de la Syrie.

Les manifestants étaient principalement des représentants de la minorité kurde émigrée en Suisse. Ils ont soutenu des grévistes de la faim installés depuis dimanche dernier devant l'ONU pour attirer l'attention de la communauté internationale sur un génocide annoncé.

Les conseillers nationaux Eric Voruz (PS/VD) et Ada Marra (PS/VD) étaient aussi présents. Le rassemblement s'est déroulé dans le calme. (ats/nxp)

Créé: 27.09.2014, 15h00

Articles en relation

Des députés pro-kurdes débutent une grève de la faim à Genève

Guerre en Syrie Afin d'attirer l'attention sur le sort des Kurdes aux mains des combattants de l'Etat islamique en Syrie, des députés ont entamé une action face au Palais des Nations à Genève. Plus...

La Turquie ouvre sa frontière aux Kurdes syriens

Jihadistes La Turquie avait dans un premier temps refusé d'accueillir les déplacés fuyant l'avancée de l'Etat islamique. Plus...

Plus de 130'000 Kurdes de Syrie ont fui en Turquie

Etat islamique Selon les autorités turques, plus de 130'000 Kurdes de Syrie ont franchi la frontière pour échapper à la dernière offensive des djihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans le nord-est du pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.