Passer au contenu principal

Record de chaleurSion a subi l'un de ses mois de juillet le plus chaud depuis 1981

Les citadins genevois et les Sédunois ont sué alors que leur ville vivait son 4e juillet le plus chaud depuis 38 ans.

La canicule du 22 au 26 juillet est la principale responsable de ce bond du mercure. (Photo d'illustration)
La canicule du 22 au 26 juillet est la principale responsable de ce bond du mercure. (Photo d'illustration)
AFP

Plusieurs régions ont subi un mois de juillet parmi les plus chauds depuis 1981. Les citadins genevois et les Sédunois ont sué alors que leur ville vivait son 4e juillet le plus chaud depuis 38 ans. A Lugano, seul le mois de César de 2015 a fait davantage transpirer.

Les thermomètres du sud et de l'ouest de la Suisse ont vu le mercure monter 2,5°C plus haut en comparaison de la température moyenne d'un mois de juillet entre 1981 et 2010, compare MeteoNews jeudi dans un communiqué. Au nord et à l'est, la différence a oscillé entre 1,5°C et 2,5°C.

La canicule du 22 au 26 juillet est la principale responsable de ce bond du mercure. La vague de chaleur s'est même étirée sur dix jours dans la vallée du Rhône. Au Tessin, la transpiration a perlé sur le front des Luganais durant 14 nuits.

Des records absolus ont été enregistrés en juillet. En Suisse romande, 38 degrés ont été mesurés à Sion le 24 juillet alors que les thermomètres ont indiqué 27,3°C au Moléson (FR) le lendemain, soit 1,5 degré de plus que le précédent record datant de 1983.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.