Aménagement: les cantons mis au défi

Votations du 10 févrierLes cantons ont jusqu'à fin avril 2019 pour adapter leurs plans directeurs d'aménagement du territoire et obtenir l'approbation du Conseil fédéral.

La loi sur l'aménagement du territoire est déjà en pleine réforme

La loi sur l'aménagement du territoire est déjà en pleine réforme Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un oui à l'initiative contre le mitage du territoire le 10 février aurait obligé la Confédération à légiférer. Or, la loi sur l'aménagement du territoire est déjà en pleine réforme, ce qui s'avère délicat.

En mars 2013, le peuple a largement accepté le projet qui oblige les cantons à dimensionner les zones à bâtir en fonction des besoins prévisibles pour les 15 ans à venir. Des propriétaires risquent un déclassement de leur terrain, mais ils peuvent être indemnisés par les communes, voire les cantons grâce à une taxe de 20% sur la plus-value exigée des détenteurs de terres agricoles reclassées au moment d'une vente ou d'une construction.

Villes et villages doivent densifier leurs constructions en se développant à l'intérieur du milieu bâti. L'objectif est d'endiguer la disparition des terres cultivables et d'éviter des coûts élevés d'équipement pour les voies d'accès et les conduites d'eau et d'énergie.

L'exécution de la révision relève de la compétence des cantons. Ceux-ci ont jusqu'à fin avril 2019 pour adapter leurs plans directeurs et obtenir l'approbation du Conseil fédéral. Pour quinze d'entre eux, dont Vaud et Genève côté romand, cette étape est franchie. Tant que ce n'est pas fait, la surface totale des zones à bâtir du canton est gelée.

Hors zone à bâtir

Une nouvelle réforme vise à réguler les constructions hors de la zone à bâtir, à aménager les espaces fonctionnels du territoire et à planifier l'utilisation du sous-sol. Le gouvernement a été obligé de revoir sa copie après la consultation et le projet initial avait déjà suscité un tollé en 2015.

Selon les propositions transmises au Parlement en octobre, les cantons auront les mains plus libres hors de la zone à bâtir. A certaines conditions, ils pourront prévoir des affectations dérogeant au cadre légal et planifier par région ou par objets pour préserver des constructions typiques comme les mayens en Valais.

Mais un mécanisme général de compensation devra figurer dans le plan directeur soumis à l'approbation du Conseil fédéral. Les constructions agricoles ou dont l'emplacement est imposé par leur destination comme des réservoirs d'eau et des téléskis ne recevront par ailleurs plus d’autorisation à perpétuité. Si l'usage prévu disparaît, elles devront être démolies.

Objectif déclaré de la réforme: au moins stabiliser le nombre de bâtiments hors des zones à bâtir et ainsi protéger les terres agricoles. (ats/nxp)

Créé: 10.02.2019, 12h23

Articles en relation

Les Suisses balaient l'initiative contre le mitage

Votations 10 février Les Suisses ont refusé à 63,7% l'initiative des Jeunes Verts. Le rejet est même massif en Valais avec un non à 78,7%. Opposants et initiants ne sont pas surpris. Plus...

Mitage: «La Suisse n'est pas contre la protection du paysage»

Votations 10 février Les Suisses ont refusé le texte à 64%. La laïcité est acceptée à Genève. A Montreux, la rénovation du centre des Congrès est refusée. Retrouvez le dépouillement du scrutin en direct. Plus...

Les Suisses votent sur l'initiative contre le mitage

Suisse L'initiative des Jeunes Verts, bien partie dans les sondages au début de la campagne, a vu le vent tourner depuis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...