Avec la vague écolo, les Verts veulent taxer les pollueurs

Élections fédérales 2019Les Verts prévoient des taxes sur l’essence et le kérosène. Mais ils sont aussi prêts à les négocier contre des interdictions.

Les Verts veulent favoriser le vélo, introduire des péages urbains et interdire les nouveaux véhicules à carburant fossile dès 2025.

Les Verts veulent favoriser le vélo, introduire des péages urbains et interdire les nouveaux véhicules à carburant fossile dès 2025. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un sourire goguenard traverse le visage de Balthasar Glättli, le chef du groupe des Verts au parlement fédéral. «Je suppose que la forte présence des journalistes à ce point de presse à Berne n’est pas sans rapport avec le résultat exceptionnel des Verts aux élections européennes de ce dimanche. Et effectivement, si on m’avait dit il y a deux ans que les Verts deviendraient le deuxième parti en Allemagne, je ne l’aurais pas cru.»

Ce lundi, dans un espace de coworking cosy de la capitale, les élus écologistes ne sont cependant pas venus disserter sur les élections dans l’UE. Ils ont le regard fixé sur les élections fédérales suisses qui se tiendront en automne. «Nous souhaitons que la justice climatique soit au centre de ces élections, poursuit Glättli. Pour conserver notre environnement et nos valeurs, le statu quo n’est pas une réponse. La société doit changer.»

À propos de changement, les Verts se gondolent face aux «pirouettes du PLR» sur le thème de l’environnement. Ils estiment qu’il n’en restera pas grand-chose une fois le scrutin passé. Mais eux-mêmes, ne surfent-ils pas un peu facilement sur la vague verte qui déferle depuis le début de l’année? La conseillère nationale Adèle Thorens (VD) le dément catégoriquement. «Nous n’avons pas attendu Greta Thunberg ou les manifestations de jeunes pour nous préoccuper du climat. Cela fait des années, voire des décennies, que nous travaillons sur cette problématique.» Et d’ajouter: «Quand c’était difficile d’être écolo, comme lors de cette dernière législature, nous avons tenu bon et essayé de grappiller ce qui était possible.»

Que proposent les Verts pour la prochaine législature 2019-2023? Voici quelques-unes des mesures qu’ils ont placées dans leur plateforme électorale.

1) Éliminer les voitures polluantes le plus vite possible

La lutte contre le réchauffement climatique figure au premier rang des préoccupations vertes. Ils demandent l’abandon rapide des énergies fossiles. Cela se traduit par l’introduction d’une taxe climatique sur l’essence, non chiffrée dans le programme. En revanche, il est dit que dès 2025, plus aucune nouvelle voiture de tourisme alimentée en un quelconque carburant fossile ne doit être autorisée. Concernant les nouveaux chauffages à mazout, l’interdiction souhaitée est plus drastique puisqu’elle s’applique dès maintenant.

2) Taxe de 100 francs sur les billets d’avion

Les Verts veulent aussi limiter les vols d’avion. Ils proposent une taxe sur le kérosène de 10 centimes. Mais comme nous le confie Adèle Thorens, le parti est prêt à y renoncer pour privilégier un autre instrument: la taxe sur le billet d’avion. «Pour être efficace, cette taxe ne doit pas se monter à 10 ou 20 francs mais à plutôt à 100 francs.» La conseillère nationale vaudoise estime aussi qu’on pourrait parfaitement interdire les vols intérieurs en Suisse. Les jeunes Verts vont plus loin. Ils demandent que les vols au départ de la Suisse vers des endroits accessibles en train en moins de douze heures soient bannis. Tous les Verts souhaitent interdire la publicité pour les voyages en avion.

3) Vélo prioritaire dans les villes et agglomérations

Pour les Verts, tous les moyens de transport ne se valent pas. «Le vélo, en particulier dans les villes et les agglomérations, doit être considéré comme un moyen de transport prioritaire.» Le parti s’engage aussi pour interdire toute construction de nouvelle route nationale. Il plaide également pour des péages urbains afin de renforcer le principe du pollueur-payeur.

4) Débrancher immédiatement Beznau 1 et 2

La sortie de l’énergie nucléaire reste dans l’ADN des Verts. Ils demandent que la plus vieille centrale du monde, Beznau 1, et sa petite sœur Beznau 2, soient «immédiatement et définitivement débranchées». Ils militent pour que les subventions en faveur du développement du photovoltaïque puissent être débloquées et perdurer après 2020. «Une augmentation de capacité annuelle de 800 MW doit être atteinte», chiffrent-ils.

5) Défense des animaux et de la biodiversité

Les Verts s’engagent pour la protection des animaux. Ils demandent notamment la mise en œuvre rapide du plan d’action pour améliorer la santé des abeilles. Ils combattent les pesticides et exigent par exemple que le glyphosate soit immédiatement retiré de la circulation. Ils veulent encourager l’agriculture biologique et tout ce qui favorise la biodiversité. (24 heures)

Créé: 27.05.2019, 21h29

Ville de Berne

L’Exécutif de la ville de Berne veut réduire plus rapidement que prévu les émissions de CO2 sur le territoire communal. Parmi les mesures proposées lundi figure une interdiction de prendre l’avion pour toute l’administration municipale. En matière énergétique, il veut favoriser le chauffage à distance pour limiter le recours aux énergies fossiles. L’Exécutif à majorité rose-verte s’attaque aussi au trafic motorisé individuel. Il propose de réduire de moitié sur l’espace public le nombre de places de stationnement et souhaite que le centre-ville devienne un espace sans voiture.

ATS

Articles en relation

Antonio Hodgers: «Nous densifions car la vie en ville est la plus écologique»

Aménagement Le conseiller d’État défend la densité, en reconnaissant que la ville doit être plus verte. Et il dit s’y employer avec un programme ambitieux. Plus...

Un projet de barrage sur le Rhône divise les Verts

Lausanne Le Conseil communal a accepté une participation à hauteur de 8 millions pour un aménagement hydroélectrique à l'issue d'un gros débat. Plus...

La transition verte de l’économie suédoise

#EU4YOU Dans la région du Värmland, plus de cent entreprises promenvent une sylviculture durable et innovante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.