Chevaux maltraités: nouvelle mise en vente

SuisseLes 36 bêtes appartenaient à l'éleveur de Hefenhofen (TG), accusé de mauvais traitements.

Une première mis en vente avait eu lieu en août.

Une première mis en vente avait eu lieu en août. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trente-six chevaux ayant appartenu à l'éleveur thurgovien accusé de mauvais traitements envers les animaux ont été mis en vente mercredi à Schönbühl (BE). Il s'agit de bêtes qui ont passé l'été sur des alpages dans les cantons des Grisons et de St-Gall.

Ces 36 chevaux sont soignés et hébergés depuis la fin septembre au Centre de compétence du service vétérinaire et animaux de l'armée à Schönbühl. Leur mise en vente n'avait pas pu avoir lieu plus tôt en raison d'un recours, aujourd'hui écarté, de l'ancien propriétaire.

L'intérêt auprès de potentiels acquéreurs était moins grand mercredi que lors de la mise en vente le 17 août dernier de 80 équidés saisis chez l'éleveur de Hefenhofen (TG). Deux heures après le début de la mise aux enchères, un tiers des chevaux avait trouvé preneur.

Plus de 200 personnes présentes

Un peu plus de 200 personnes étaient présentes mercredi matin au Centre de compétence du service vétérinaire et animaux de l'armée contre 500 lors de la première vente. Pour le commissaire-priseur, il s'agit d'un juste retour à la normale. En août, l'émotion avait fait grimper les prix.

Etabli aux Breuleux (JU), dans les Franches-Montagnes, Julien Schafer a acheté trois chevaux avant la pause dans la matinée. Il a expliqué qu'il allait maintenant les nourrir et observer leur évolution avant de les vendre.

Prix à la baisse

Les responsables du Service vétérinaire du canton de Thurgovie ont décidé que les chevaux qui ne trouvaient pas d'acquéreurs lors de la première ronde seraient proposés dans une seconde phase pour un montant de 500 francs inférieur à la valeur estimée par un expert.

Le scandale de Hefenhofen (TG) a éclaté en août. Des défenseurs des droits des animaux ont dénoncé les conditions de détention du bétail chez un éleveur. Des photos montraient des chevaux amaigris, voire abandonnés morts au sol. (ats/nxp)

Créé: 11.10.2017, 15h36

Articles en relation

Le vétérinaire cantonal de Thurgovie sous enquête

Chevaux maltraités Deux plaintes visent le vétérinaire cantonal dans l'affaire de maltraitance d'animaux dans un élevage de Hefenhofen (TG). Plus...

La police empêche un transport de chevaux

Grisons Des proches de l'éleveur de Hefenhofen (TG), arrêté en août pour des maltraitances sur animaux, voulaient récupérer des bêtes sur un alpage. Plus...

Huit chevaux de l'armée atteints de la gourme

Berne Des indices montrent que la gourme a pu faire son apparition à la ferme d'Hefenhofen au cours des derniers mois. Plus...

Des centaines de personnes veulent acheter les chevaux maltraités

Scandale d'Hefenhofen (TG) Les bêtes de l’éleveur de Thurgovie suscitent un élan de solidarité. Ce cas de maltraitance appelle à repenser le système global de protection des animaux. Plus...

Les chevaux maltraités ont été évacués

Hefenhofen (TG) Un éleveur a été arrêté dans sa ferme et s'est vu signifier une décision lui interdisant de détenir des animaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...