Des radars pour protéger les oiseaux contre les éoliennes

TechnologieAlors que partisans de la protection des oiseaux et promoteurs de l'énergie éolienne s'affrontent, le futur site de Granges dans le Canton de Soleure mise sur un radar pour oiseaux.

Simulation du parc éolien de Granges dans le Canton de Soleure

Simulation du parc éolien de Granges dans le Canton de Soleure

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La protection des oiseaux pourrait bien faire capoter à l'avenir des sites d'énergie éolienne, raison pour laquelle le futur parc éolien de Grenchenberg dans le Canton de Soleure espère désamorcer toute polémique avec l'installation d'un radar pour oiseaux.

Le site soleurois fera partie des plus importants en Suisse, avec des mats pour éoliennes allant de six à 110 mètres de haut qui fourniront 18% de la consommation électrique du canton. Le début des travaux est agendé pour 2015, avec une mise en activité pour 2016.

Aussi pour les chauve-souris

Le site, d'une puissance de près de 12 megawatt, a nécessité une autorisation environnementale que les services industriels soleurois SWG ont obtenue fin avril. La protection des oiseaux y a fait l'objet d'un soin particulier, comme l'explique le responsable du projet Per Just.

Le système s'articule autour du radar Birdscan, capable de déceler un vol de moustiques jusqu'à cinq kilomètres, selon Urs Seiffert chez Swiss Birdradar Solution AG. Il a pour objectif d'éviter les collisions de masses en détectant les vols groupés et en arrêtant automatiquement les pales. Les chauve-souris ne seront pas oubliées avec des seuils de procédures et des modes d'interruption.

L'ASPO reste vigilante

Le nombre d'oiseaux victimes des parcs éoliens est encore inconnu en Suisse, faute d'études. La station ornithologique suisse à Sempach a décidé d'y remédier. «Nous voulons dénombrer sur un site existant le nombre d'oiseaux morts sur une longue durée», a indiqué le spécialiste Matthias Kestenholz, un projet que les SWG soutiennent.

François Turrian, directeur romand de l'Association Suisse pour la Protection des Oiseaux (ASPO), souligne toutefois que ce système de radar n'est pas optimal. D'un côté, il ne doit pas empêcher de réfléchir en amont à la planification de ces parcs et à leur implantation dans des sites sensibles à la biodiversité et ce système. «En outre, en interrompant le fonctionnement, ces système de radar font baisser l’efficacité énergétique des parcs et donc leur intérêt», fait-il remarquer.

L'enjeu est de taille pour les exploitants de ces parcs éoliens alors que le Département fédéral de l'environnement envisage de renforcer le rôle de la protection des oiseaux dans l'octroi des licences, au risque de geler toute implantation. Actuellement, la Suisse compte 35 sites qui produisent 85 gigawattheures (GWh) par an, soit 0,15% de la consommation du pays. (nxp)

Créé: 21.05.2013, 14h14

Articles en relation

Un projet de parc éolien contesté en Valais

Résistance Quatre éoliennes devraient rejoindre Adonis, la plus grande machine du genre en Suisse érigée à Charrat (VS). La mise à l'enquête publique du plan d'aménagement est parue vendredi dans le Bulletin officiel. Plus...

Des ONG font recours contre le parc du Schwyberg

EOLIENNES Les associations de protection de la nature ont décidé de faire recours au Tribunal cantonal fribourgeois contre le parc éolien du Schwyberg (FR). L'Etat de Fribourg avait donné son approbation en juillet. Plus...

Les anti-éoliens font salle comble

Pailly Près de 150 personnes ont répondu mercredi soir à la première invitation de l’association Stop Tous-Vents, qui s’oppose au projet éolien du même nom dans la région de Vuarrens. Plus...

Des photomontages pour évaluer les éoliennes

Vaud et Neuchâtel ont commandé des visualisations paysagères complètes des projets éoliens qui les divisent. Les politiques trancheront. Plus...

(Image: TA-Graphik)

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trois femmes avaient déjà mis en cause Donald Trump durant la campagne présidentielle. Elles se sont retrouvées sur un plateau de télévision pour réitérer leurs accusations. La Maison-Blanche a dénoncé des «histoires inventées»
(Image: Bénédicte) Plus...