Deux oies perdent la tête à la St-Martin

Sursee (LU)Près de 5000 personnes ont afflué samedi à Sursee (LU) pour assister à la traditionnelle «Gansabhauet».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La tradition veut que le jour de la Saint-Martin, de jeunes gens tentent de couper le cou de deux oies préalablement abattues et suspendues par la tête devant l'hôtel de ville de Sursee. 144 personnes se sont inscrites cette année, dont 14 femmes, a dit l'archiviste de la ville Michael Blatter.

Les deux oies ont dû subir l'une trois et l'autre neuf coups de hache avant de perdre leur tête.

A l'aveuglette

Chaque concurrent a droit à porter un seul coup de sabre. Ils sont vêtus d'un manteau rouge et ont les yeux bandés. Ils portent en outre un masque représentant le soleil et symbolisant la fin de l'été de la Saint-Martin. Les vainqueurs - deux hommes - ont pu ramener les oies chez eux.

Cette tradition unique en Suisse se déroule le 11 novembre à l'occasion de la Saint-Martin. Son origine est peu claire, mais des coutumes impliquant des oies - un bien précieux - étaient jadis répandues dans toute l'Europe. La «Gansabhauet» a disparu de Sursee en 1880, mais a été ressuscitée quarante ans plus tard. (ats/nxp)

Créé: 11.11.2017, 23h23

Articles en relation

L'Ajoie célèbre le cochon avec la Saint-Martin

Canton du Jura La région de Martigny (VS) sera l'hôte d'honneur du 21e Marché de Saint-Martin qui comptera plus d'une cinquantaine de cabanes décorées. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...