Devenir pilote de combat, une vocation

ArméeTenir le manche d’un F/A-18 en fait rêver beaucoup, mais ils sont peu à parvenir à faire carrière en Suisse.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Payerne, on célébrait mardi la première femme pilote d’avion de combat de Suisse: Fanny Chollet. La jeune femme, qui possède le grade de premier-lieutenant, rêvait de cette carrière militaire depuis les bancs du gymnase. Un métier intense et hors du commun qui requiert une véritable vocation.


À lire: L’armée suisse mise sur les femmes


Un cursus exigeant

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le chemin jusqu’à la cabine de pilotage d’un F/A-18 n’est pas simple. La formation de 3 ans commence par le programme SPHAIR. Ce dernier consiste en une batterie de tests pour mesurer le talent et les aptitudes aéronautiques des candidats. Le processus de sélection y est particulièrement rigoureux.

Pour pouvoir prendre part à la formation, les apprentis pilotes doivent être âgés de 17 à 22 ans, exceptionnellement 23 ans pour les officiers, et bénéficier d’une “réputation irréprochable”. Les élèves passent tout d’abord un examen en ligne avant l’étape du “screening” (test en cockpit simulé). En cas de succès, ils suivront ensuite un premier cours de pilotage durant deux semaines. Sur les quelques centaines de jeunes intéressés au départ, seule une poignée d’entre eux arrive jusqu'au bout.

La réussite des cours de SPHAIR est une condition obligatoire pour entamer une carrière dans l’aviation militaire en passant par l'école de pilote et l'aviation civile. Et une fois le certificat en poche, mieux vaut ne pas tarder pour espérer être engagé comme pilote militaire. L’âge maximal pour postuler aux Forces aériennes suisses est de 25 ans. Au final, six pilotes professionnels sont ainsi formés par année en moyenne.


À lire : Une élève modèle, qui a toujours rêvé d’aller là-haut


Qualités requises

Un bon pilote de combat se doit d'être inébranlable. Les manœuvres effectuées en l'air exigent avant tout une bonne représentation spatiale et un sens de l'orientation aiguisé. L'intensité du travail demande également une résistance nerveuse à toute épreuve.

En outre, la forme physique est l'un des facteurs déterminant de la sélection. Les pilotes doivent impérativement avoir une bonne vue avec des réflexes et une perception correcte des couleurs. En cas de déficience, ils doivent dépendre le moins possible d'aides visuelles. Les opérations au laser sont exclues. Les candidats doivent également mesurer entre 160 et 195 centimètres selon les critères de l'armée suisse.

En plus de l’instruction d’officier, les futurs pilotes de combat doivent avoir achevé une maturité gymnasiale ou professionnelle et parler couramment l'une des langues nationales. La connaissance de l’anglais, langue internationale de l’aviation, est aussi indispensable pour réussir et permettre aux pilotes de travailler en équipe.

Créé: 19.02.2019, 18h05

Articles en relation

L’armée suisse mise sur les femmes

Défense Alors qu’elle fête aujourd’hui sa première femme pilote, la grande muette trime pour augmenter ses effectifs féminins. Plus...

Avions de combat: des pilotes pour faire la pub

Suisse Le chef de l'armée suisse, Philippe Rebord, est revenu samedi sur l'annonce faite par Berne de vouloir acheter de nouveaux appareils. Plus...

L'armée redoute une pénurie de pilotes

Suisse Les forces aériennes suisses savent qu'elles auront tôt ou tard de nouveaux avions de combats. Mais elles ne savent pas qui pourra les piloter. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...