Don de sperme: infos sur le père envoyées par poste

SuissePlus besoin de se rendre à Berne pour en savoir plus sur ses origines paternelles. Les données pourront être envoyées par courrier.

Plus besoin de se déplacer à Berne pour avoir des informations sur son père biologique. Un simple courrier suffit.

Plus besoin de se déplacer à Berne pour avoir des informations sur son père biologique. Un simple courrier suffit. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'enfant né d'un don de sperme qui souhaite en savoir plus sur son père biologique n'aura plus besoin de se rendre personnellement à Berne. Les informations pourront à l'avenir être envoyées par la poste.

Le Conseil fédéral a mis vendredi en consultation une révision d'ordonnance en ce sens. Dès 2019, les enfants nés d'un don de sperme depuis 2001 et désormais majeurs pourront demander des renseignements sur leur ascendance.

La législation actuelle prévoit que le médecin traitant doit consigner les données et les transmettre à l'Office fédéral de l'état civil. Celui-ci est chargé de les conserver pendant 80 ans et de les remettre à l'enfant lorsqu'il en fait la demande.

Demande possible

Un enfant âgé de 18 ans révolus peut obtenir les données concernant l'identité du donneur et son aspect physique. S'il souhaite accéder à d'autres données, notamment aux résultats des examens médicaux, ou s'il n'est pas majeur, il doit faire valoir un intérêt légitime. Par exemple, pour clarifier son état de santé.

Après une demande d'information, l'office cherche tout d'abord à retrouver le donneur de sperme. S'il peut le localiser, il l'informe que son identité va être communiquée à l'enfant et lui demande s'il souhaite le rencontrer.

L'enfant doit alors se rendre personnellement dans les bureaux de l'office, à Berne. Les données lui sont remises en mains propres. La communication de l'information doit si possible avoir lieu en présence d'une personne avec une formation en psychologie sociale.

Plus facile

Le gouvernement propose que les informations puissent être envoyées par courrier. La convocation à des fins de contrôle d'identité sera supprimée. L'enfant ne devra que présenter une copie de son passeport, de sa carte d'identité ou d'un document d'identité équivalent.

L'impossibilité de l'office d'entrer en contact avec le donneur sera associée à un refus de rencontrer l'enfant. Cette simplification de la procédure fera gagner du temps, mais aussi économiser de l'argent à la personne concernée.

Dès 2019

Les personnes nées avant 2001 doivent s'adresser au médecin traitant pour recevoir des informations. Il ne s'agit que de peu de cas par année. L'Office fédéral de l'état civil, qui tient un registre depuis 2001, n'a pas encore reçu de demandes.

Il est difficile d'évaluer le nombre de requêtes qui seront reçues à partir de 2019. En Suède, où l'anonymat du don de sperme a été levé en 1984 déjà, seulement treize adultes sur plusieurs centaines de concernés ont fait une demande jusqu'en 2014.

Selon le Conseil fédéral, il est toutefois possible que la question de l'origine biologique prenne de l'importance dans la construction de l'identité d'une personne. Il lie cette tendance à la multiplication des modèles familiaux et à une acceptation sociale croissante de la procréation médicalement assistée. (ats/nxp)

Créé: 02.03.2018, 13h05

Articles en relation

Sperme et pollution feraient mauvais ménage

Etude Selon une étude publiée mercredi, la pollution de l'air serait associée à un sperme de moindre qualité. Plus...

La qualité du sperme est en baisse

Occident Entre 1973 et 2011, la concentration en spermatozoïdes est passée en moyenne de 99 millions par millilitre de sperme à 47 millions. Plus...

Il inséminait ses patientes avec son propre sperme

Pays-Bas L'ancien directeur décédé d'un centre de fertilité est soupçonné d'avoir échangé son sperme avec celui des donneurs choisis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...