Emploi: la préférence cantonale est imminente

«Immigration de masse»Les employeurs d'un secteur souffrant d'un taux de chômage de plus de 8% annonceront désormais obligatoirement les postes vacants aux ORP d'abord.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous sommes prêts»: tel est le message du Secrétariat d'Etat à l'Economie (SECO) et de l'Association des offices suisses du travail avant l'entrée en vigueur de l'obligation d'annonce des postes à repourvoir dans les professions frappées par un taux de chômage de 8% ou plus.

Cette mesure prendra effet le 1er juillet. Les employeurs souhaitant recruter dans ces professions devront réserver leur offre durant cinq jours aux Offices régionaux de placement (ORP). Le seuil sera ramené à 5% dès le 1er janvier 2020. Cette mesure est une conséquence de la mise en oeuvre de l'initiative «contre l'immigration de masse» de l'UDC et l'application de la préférence indigène.

Pourtant, devant les médias réunis à Berne mardi, Boris Zürcher, chef de la Direction du travail au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), a insisté sur le fait que l'obligation d'annonce constitue une «mesure de soutien pour les demandeurs d'emploi» et non pas «une priorité (donnée) aux travailleurs en Suisse».

Pas d'obligation d'entretien

La mesure vise les demandeurs d'emploi inscrits auprès d'un ORP. Durant cinq jours ouvrables, ils seront les seuls avec les collaborateurs du service public de l'emploi à pouvoir consulter ces annonces. Ils bénéficieront ainsi d'un temps d'avance sur les autres candidats pour postuler.

Mais cela ne leur garantit en aucun cas d'être sélectionnés pour un entretien. Les employeurs sont tenus d'annoncer les postes; ils ne sont en aucun cas obligés de convoquer un candidat pour un entretien, ont rappelé les représentants du SECO et des cantons.

Les professions concernées par le devoir d'annonce sont celles ayant atteint un taux de chômage de 8% ou plus durant la période courant du 1er avril 2017 au 30 mars 2018. Il s'agit notamment d'aides agricoles, coursiers, magasiniers, cimentiers, plâtriers, spécialistes en relations publiques et marketing, de personnel de cuisine ou d'acteurs. (ats/nxp)

Créé: 26.06.2018, 16h54

Genève le pratique déjà

Depuis 2011, Genève applique une directive sur la préférence cantonale. Ne concernant dans un premier temps que les services de l'Etat, elle a été élargie en 2014 aux régies publiques et aux entités subventionnées, soit 230 entreprises.

Articles en relation

Préférence indigène: le PLC va jusqu'au TF

Initiative cantonale Le Parti libéral-conservateur (PLC) lausannois a décidé de porter devant le Tribunal fédéral (TF) son initiative cantonale, déclarée nulle par la Cour constitutionnelle comme par le gouvernement. Plus...

Tessin: la préférence indigène est conforme

Droit fédéral Après le vote du peuple il y a une année, le Conseil fédéral propose d'accorder la garantie fédérale à la constitution révisée du Tessin. Plus...

Préférence indigène: les ORP créent 270 emplois

Immigration de masse Ces nouveaux postes sont la conséquence des mesures décidées par le Parlement pour appliquer l'initiative de l'UDC du 9 février 2014. Plus...

La préférence indigène aussi pour les temporaires

Suisse Le Conseil fédéral veut abaisser l'exemption d'annonce des places vacantes dans les ORP pour les emplois de moins de 14 jours. Le lobby agricole s'inquiète. Plus...

Une préférence indigène au-delà de 5% de chômage

Suisse Quelque 187'000 chômeurs devraient profiter des mesures adoptées par le Parlement pour appliquer l'initiative contre l'immigration de masse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...