Enquête en Allemagne visant trois espions suisses

Selon la presse allemande, trois agents du Service de renseigement suisse sont sous enquête, en lien avec l'arrestation en mai de l'espion Daniel M.

La police allemande devant la Cour fédérale à Karlsruhe.

La police allemande devant la Cour fédérale à Karlsruhe. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le parquet fédéral allemand enquête pour espionnage contre trois ressortissants suisses dans le cadre d'une affaire gênante pour la Confédération helvétique car liée à des fraudes fiscales, indique lundi le quotidien Süddeutsche Zeitung.

Contacté par l'AFP, le parquet n'a pas souhaité commenter les informations publiées par le journal allemand et ses partenaires de l'audiovisuel public NDR et WDR. Le ministère de la Justice allemand s'est aussi refusé à tout commentaire.

Ce nouveau développement est lié à l'arrestation en mai de Daniel M., un Suisse de 54 ans suspecté d'avoir espionné pour son pays le travail de l'administration allemande sur les comptes des citoyens allemands en Suisse afin d'échapper à l'impôt. Il aurait recruté pour sa mission une taupe au sein du fisc de Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest).

Agents du SRC

Les trois ressortissants suisses visés par le parquet sont selon la Süddeutsche des agents du Service de renseignement de la Confédération (SRC), de quoi créer de nouvelles frictions germano-suisses, Berlin ayant déjà vivement dénoncé les agissements de Daniel M.

«Dans les neuf pages du mandat d'arrêt de Daniel M., le SRC a joué un grand rôle à de nombreux moments», relève le quotidien allemand qui ne précise cependant pas le rôle des trois agents visés par le parquet fédéral.

Depuis janvier 2006, plusieurs Etats régionaux allemands, dont la Rhénanie du Nord-Westphalie, ont acheté des CD ou des clés USB en provenance de Suisse ou du Liechtenstein contenant les données bancaires d'Allemands qui n'auraient pas déclaré certains avoirs dans leur pays. Cette méthode avait soulevé la polémique en Allemagne et tendu les relations avec Berne. (afp/nxp)

Créé: 14.08.2017, 16h46

Articles en relation

L'espion suisse présumé reste en détention

Allemagne La justice allemande a refusé mardi de libérer la taupe arrêtée en avril à Francfort, l'accusant d'avoir agi pour un service étranger pendant plus de cinq ans. Plus...

Un tribunal allemand se penche sur l'espion suisse

Soupçons d'espionnage La Cour suprême fédérale de Karlsruhe s'est penchée sur une demande de libération de l'agent secret présumé arrêté fin avril. Plus...

Espion suisse: UBS renseignait le MPC

Allemagne L'histoire de Daniel M., enprisonné en Allemagne, est de plus en plus rocambolesque. On apprend qu'un espion allemand travaillant pour UBS le surveillait. Plus...

L'affaire de l'espion suisse continue de faire des remous

Allemagne Ueli Maurer et le Service de renseignement sous la loupe du Parlement afin de clarifier l'affaire «Daniel M.», l'espion suisse présumé. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...