Et l'animal de l'année 2020 est...

SuisseL'organisation de protection de la nature Pro Natura a choisi le chat sauvage européen, un félin encore méconnu il y a 10 ans, comme animal de l'année.

Les découvertes les plus récentes montrent que nos chats sauvages peuvent aussi se débrouiller en dehors des forêts.

Les découvertes les plus récentes montrent que nos chats sauvages peuvent aussi se débrouiller en dehors des forêts. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chat sauvage européen a été choisi par Pro Natura comme Animal de l'année 2020. Autrefois au bord de l'extinction, ce chasseur colonise à nouveau son territoire. Mais l'espèce n'est pas encore complètement sauvée.

Les forêts et les prairies de la chaîne du Jura sont la patrie des chats sauvages en Suisse, dont le nom latin, felis silvestris, signifie «chat des forêts», explique Pro Natura dans un communiqué publié vendredi. Ces animaux solitaires occupent chacun un territoire de plusieurs kilomètres carrés.

La saison des amours s'étend sur les trois premiers mois de l'année. Deux mois après l'accouplement, la chatte donne naissance à une portée de deux à cinq petits qu'elle élève seule. Les chatons seront indépendants à l'automne.

Rares vidéos de chats sauvages dans la réserve naturelle du Fanel, au bord du lac de Neuchâtel

Attirés par la valériane

Il y a dix ans encore, on savait peu de choses sur les chats sauvages. Puis des chercheurs ont eu l'idée de tirer profit de l'attrait que la valériane exerce sur les chats. Ils ont placé en forêt des lattes non rabotées, vaporisées de valériane. Les chats s'y frottent pour y déposer des marques olfactives.

Des poils s'accrochent alors qui fournissent des informations sur l'animal grâce aux méthodes modernes d'analyse génétique. C'est ainsi qu'a débuté le monitoring systématique des chats sauvages.

Après la forêt, la plaine

Les découvertes les plus récentes montrent que nos chats sauvages peuvent aussi se débrouiller en dehors des forêts s'ils disposent de suffisamment de cachettes et de couloirs de migration. Il y a donc de bonnes chances pour que le chat sauvage s'étende du Jura jusqu'aux Préalpes en passant par le Plateau.

Outre la nécessité d'habitats appropriés, il est important de gérer les populations de nos chats domestiques de façon responsable. En effet, ceux-ci sont apparentés au chat sauvage européen, mais descendent du chat sauvage africain. Comme le chat sauvage et le chat domestique peuvent s'accoupler, il y a un risque de croisement. (ats/nxp)

Créé: 03.01.2020, 11h28

L'aselle des murs, animal cavernicole de l'année

La Société suisse de spéléologie choisit chaque année un animal qui vit dans les grottes pour attirer l'attention sur les écosystèmes du milieu souterrain et les bêtes qui y vivent. L'aselle des murs est l'heureux élu 2020.

L'aselle des murs, qui vit d'un à deux ans, est un des cloportes les plus répandus en Europe centrale, a indiqué la Société suisse de spéléologie dans un communiqué vendredi. On le trouve dans toutes les zones tempérées de la terre et souvent près de l'homme.

Articles en relation

Pro Natura recourt contre la piste noire du glacier

Les Diablerets Les mesures écologiques proposées par l’État et la Commune ne suffisent pas à compenser la réouverture de Pierres-Pointes aux skieurs, estime l’ONG. Plus...

L'animal de l'année est...

Suisse L'organisation Pro Natura a nommé l'un des plus petits prédateurs au monde comme animal de l'année. Plus...

Biodiversité en péril: les organisations irritées

Environnement Les résultats du dernier examen environnemental de l'OCDE pour la Suisse fâchent le WWF, Pro Natura et BirdLife. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.