Feu vert à un projet de coupole musulmane à Berne

SuisseLe préfet de la ville de Berne a rejeté une opposition à la construction d'une coupole de 2,8 mètres sur la Maison des religions qui abrite une mosquée.

La coupole doit orner le toit de la Maison des religions à Berne, un lieu qui abrite une mosquée.

La coupole doit orner le toit de la Maison des religions à Berne, un lieu qui abrite une mosquée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La communauté musulmane de Berne peut en principe construire une coupole de 2,8 mètres surmontée d'une pointe de 75 centimètres sur la Maison des religions, qui abrite notamment une mosquée. Le préfet de la ville a rejeté une opposition à la construction déposée par deux personnes privées.

Christoph Lerch a confirmé vendredi l'information annoncée par le média local en ligne «Journal B». Rien ne s'oppose à la construction d'un point de vue de droit public, estime le préfet.

Les opposants faisaient valoir que la coupole et sa pointe violent l'interdiction de construire des minarets adoptée par le peuple en 2009. En outre, selon eux, la coupole ne cadre pas dans le site, les surélévations de la toiture n'y sont pas autorisées et l'éclairage en soirée ne répond pas aux normes.

Des arguments sans fondement, estime le préfet. La pointe de la coupole sera certes munie d'un croissant de lune, mais Christoph Lerch ne comprend pas comment on peut y voir un minaret.

L'association musulmane gérant la mosquée a publié à la mi-mai son projet de coupole, qui doit être «modérément» éclairée le soir jusqu'à 23h00. L'élu UDC au législatif de la ville de Berne Henri-Charles Beuchat avait annoncé le dépôt d'une opposition.

Nouvelle opposition possible

Le comité d'Egerkingen, à l'origine de l'initiative anti-minarets, avait également dénoncé une «provocation ou une démonstration de force» des musulmans. Vendredi, ni M.Beuchat ni le comité d'Egerkingen étaient en mesure de dire s'ils vont faire opposition à la décision du préfet.

Huit communautés religieuses cohabitent sous un même toit à la Maison des religions, une institution qui se veut un lieu de dialogue entre les cultures. L'éventuelle future coupole musulmane n'est pas le seul symbole religieux sur le toit plat du bâtiment: on y voit aussi la pointe d'un temple hindou.

La coupole était prévue dans le projet originel de la mosquée, mais il avait été abandonné pour des raisons financières. (ats/nxp)

Créé: 19.10.2019, 08h55

Articles en relation

Au-delà de la burqa et des minarets

Carte blanche Bashkim Iseni, à partir de la situation française, pose certaines questions sur ce qui se passe ici. Plus...

L'initiative pour l'interdiction de se voiler le visage prête

Burqa La droite dure, emmenée par le comité d'Egerkingen à l'origine du vote sur l'interdiction des minarets, se prépare à récolter des signatures sur l'interdiction de dissimuler son visage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.