Figure du Valais, André Filippini est décédé

Affaire SavroLe principal protagoniste de l'affaire Savro, scandale politico-financier qui a secoué le Valais en 1977, est décédé lundi à l'âge de 90 ans. Entrepreneur, André Filippini avait été médaillé de bob aux JO d'Oslo et président du FC Sion.

Dans une biographie parue en 2005, André Filippini expliquait qu'il avait été guidé par la volonté de sauvegarder les 700 emplois de son entreprise.

Dans une biographie parue en 2005, André Filippini expliquait qu'il avait été guidé par la volonté de sauvegarder les 700 emplois de son entreprise. Image: ARCHIVES - LM

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

André Filippini avait 90 ans, selon le faire-part de la famille diffusé mercredi dans «Le Nouvelliste».

L'homme a compté parmi les personnalités les plus influentes en Valais dans les années 1970. Médaillé de bronze en bob aux Jeux Olympiques d'Oslo en 1952, il était le patron de l'entreprise de travaux publics Savro SA. Il présidait également le FC Sion.

Le scandale a éclaté en 1977. Il a éclaboussé deux chefs de service de l'Etat du Valais condamnés, avec André Filippini, à huit ans de prison pour escroquerie, corruption, gestion déloyale. Une dizaine d'autres personnes ont été impliquées.

Plus que les montants escroqués, estimés à deux millions de francs, ce sont les imbrications politico-financières qui ont marqué les esprits. Dans une biographie parue en 2005, André Filippini expliquait qu'il avait été guidé par la volonté de sauvegarder les 700 emplois de son entreprise. (ats/nxp)

Créé: 20.11.2013, 10h47

André Filippini dans les années 70. (Image: ARCHIVES - ASL)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.