Fuite de chlore dans une usine chimique de Pratteln

Bâle-CampagneLa fuite a eu lieu vendredi soir dans un bâtiment de production sis dans la zone industrielle de Schweizerhalle.

Le site de Schweizerhalle à Pratteln et à Muttenz a subi cette fois une fuite de chlore.

Le site de Schweizerhalle à Pratteln et à Muttenz a subi cette fois une fuite de chlore. Image: Roland Zumbühl/Wikimedia Commons/CC-BY-SA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une fuite de chlore s'est produite vendredi soir dans une usine chimique à Pratteln (BL). Personne n'a été blessé, a fait savoir la police bâloise samedi. On ignore pour l'instant la quantité de produit écoulé et la cause de l'incident.

La fuite a eu lieu vers 23h00 dans un bâtiment de production sis dans la zone industrielle de Schweizerhalle. A aucun moment elle n'a représenté un danger pour les personnes ou l'environnement, d'après les mesures prises.

L'écoulement a pu être immédiatement arrêté, selon le communiqué de la police, et les vapeurs ont été contenues. Deux bâtiments ont dû être évacués temporairement. (ats/nxp)

Créé: 15.08.2015, 11h37

Articles en relation

Fuite chimique sur le site de Schweizerhalle

Novartis Une fuite chimique s'est produite peu avant midi sur le site de production de Schweizerhalle, à Pratteln (BL). Six personnes ont dû être transférées à l'hôpital. Sept ont été soignées sur place. Plus...

Chimie bâloise: la catastrophe de Schweizerhalle a 25 ans

Catastrophe Il y a 25 ans, un incendie ravageait l'entrepôt d'une usine de Sandoz, à Schweizerhalle, près de Bâle. Aujourd'hui, le site de la catastrophe, qui appartient désormais à Clariant, est toujours contaminé par des polluants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.