Gare aux vents tempétueux

MétéoLes météorologues préviennent: la tempête va durer jusqu’au milieu de la semaine. Et certaines régions de l’arc lémanique sont particulièrement touchées.

À Genève, les panneaux des prochaines votations ont fait la culbute sur l'esplanade Saint-Antoine.

À Genève, les panneaux des prochaines votations ont fait la culbute sur l'esplanade Saint-Antoine. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nicolas Borgognon est prévisionniste chez MeteoNews. Il annonce la couleur: «Cet épisode venteux nous vient du nord-est et il est exceptionnel pour un mois de mai. D’habitude, ce sont plutôt les mois de mars et avril qui connaissent ce genre de situation. Les trois ou quatre épisodes de cette violente bise sont donc inhabituels. À la Dôle, les pics pourraient même atteindre les 110 kilomètres à l’heure aujourd’hui.» D’ici à ce soir, le vent devrait calmer – un peu – le jeu, avant de reprendre de plus belle demain.

Situation inhabituelle

Mais que se passe-t-il au-dessus de nos têtes? La Suisse se trouve entre une haute pression centrée sur les îles Britanniques et une dépression sur l’Adriatique. Entre les deux, un fort courant de bise perdurera plusieurs jours. Il apporte de l’air froid et sec, en particulier sur les bords du Léman. Les températures resteront en outre anormalement fraîches pour la saison, malgré un ensoleillement généreux au sud de la Romandie. En matière de vent, le niveau d’alerte restera rouge, à savoir de 2 (sur 3) jusqu’à mardi à 20 heures dans les secteurs suivants: Genève, La Côte, La Dôle-Mont-Tendre, le pied du Jura et la vallée de Joux et Sainte-Croix. Pourquoi diable ces secteurs sont-ils particulièrement atteints par ces rafales venteuses? «Parce que le vent est canalisé, comme dans un couloir, entre la chaîne du Jura et les Préalpes, explique Nicolas Borgognon. Ce phénomène accélère la vitesse de la bise. En Suisse alémanique ou sur le plateau, c’est beaucoup plus rare.»

Attention sur la route

Dans le reste de l’arc lémanique et en Suisse romande (sauf en Valais), l’alerte est orange, avec des vents qualifiés de «très forts». Notez que les spécialistes conseillent aux usagers d’être particulièrement prudents sur la route jusqu’à mercredi. Il y a un fort risque de déportation en cas de vent latéral, notamment entre Lausanne et Genève, où les rafales pourront dépasser les 90 kilomètres à l’heure. Dès jeudi, les pressions se feront plus uniformes sur l’Europe, de quoi favoriser le retour de l’instabilité et des averses orageuses en fin de semaine.

Créé: 13.05.2019, 14h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...