Greenpeace cherche des informateurs sur Beznau

ArgovieL'organisation veut en savoir plus sur la plus vieille centrale nucléaire de Suisse. Pour ce faire, elle a lancé un appel, jeudi.

La centrale nucléaire de Beznau I doit être remise en service fin 2016.

La centrale nucléaire de Beznau I doit être remise en service fin 2016. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Greenpeace Suisse cherche des informateurs en possession de documents confidentiels sur le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Beznau (AG). L'organisation a placé jeudi des annonces dans des journaux alémaniques.

Elle veut disposer «d'une information complète à propos des risques pour la population de la région, avant la remise en service du plus vieux réacteur au monde». Greenpeace mise avant tout sur les collaborateurs d'Axpo, l'exploitant de la centrale, qui compte remettre en service Beznau 1 fin 2016 et «fait tout pour cacher au public les informations concernant la sécurité de l'installation».

«Le plus vieux réacteur nucléaire au monde ne doit pas reprendre du service sans que la population ait connaissance des risques», a déclaré Christian Engeli, responsable de campagne chez Greenpeace Suisse, cité jeudi dans un communiqué.

Annonces d'une pleine page

Une annonce d'une pleine page a été publiée dans les journaux alémaniques Aargauer Zeitung et Weltwoche. Greenpeace a aussi ouvert le site www.1000pages.ch pour permettre une éventuelle transmission de documents «de manière anonyme et sécurisée».

De son côté, le groupe Axpo a réagi calmement à cet appel, qu'il considère comme «une blague», a-t-il fait savoir à l'ats. Il assure communiquer à l'Inspection fédérale de la sécurité (IFSN) toutes les informations relatives à la centrale nucléaire de Beznau, et souligne qu'il est important que l'IFSN connaisse chaque détail, y compris des informations relevant du secret des affaires.

Rapport de 1000 pages

Greenpeace aimerait consulter un rapport de 1000 pages, rédigé en 2012, sur le vieillissement de la cuve de pression du réacteur Beznau 1. Elle avait réclamé sa publication, «mais Axpo a fait en sorte que Greenpeace reçoive seulement 50 pages de ce rapport, en partie caviardées. Les 950 pages restantes sont gardées secrètes». La question de la publication du rapport est en suspens devant le Tribunal administratif fédéral.

Christian Engeli relève qu'il faut du courage pour dévoiler la vérité. «Ceux qui nous transmettront des documents sur Beznau rendront un service inestimable à la population», fait-il valoir dans le communiqué.

Le réacteur Beznau 1, situé à Döttingen (AG), est à l'arrêt depuis mars 2015. Des défauts ont été constatés sur sa cuve de pression: 925 «mini-trous» d'un diamètre d'environ 7 millimètres. Avec 47 années d'exploitation au compteur, il s'agit du plus ancien réacteur commercial au monde. (ats/nxp)

Créé: 01.09.2016, 15h36

Articles en relation

Intervention sur un des réacteurs de Beznau

Argovie Un changement partiel des éléments combustibles et des contrôles sont à effectuer. Le réacteur sera déconnecté vendredi. Plus...

Beznau: Greenpeace critique Axpo

Centrale nucléaire L'organisation écologiste dénonce à nouveau le manque de transparence de l'exploitant qui refuse de participer à une audition publique sur l'état de la centrale. Plus...

Greenpeace veut plus de transparence sur Beznau I

Nucléaire L'association écologique et 40 autres organisations réclament une audition publique et doutent que le réacteur puisse être relancé de manière sûre, étude à l'appui. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.