Harcèlement: Céline Amaudruz critiquée au sein de l'UDC

ParlementAdrian Amstutz estime que l’élue a fait du tort à son parti en ne nommant pas l’auteur de gestes inappropriés à son égard.

Céline Amaudruz s’est fait tancer lors d’une séance.

Céline Amaudruz s’est fait tancer lors d’une séance. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Céline Amaudruz aurait mieux fait de se taire au lendemain de l’affaire de harcèlement qui agite la Coupole fédérale. C’est en substance la charge qu’a lancée, mardi, Adrian Amstutz (BE) contre l’élue genevoise. À la suite des révélations sur Yannick Buttet (PDC/VS), accusé d’avoir eu des gestes déplacés à l’encontre de parlementaires, la conseillère nationale a déclaré avoir été victime elle aussi de tels comportements, sans nommer l’auteur des actes. Ce faisant, l’élue fait du tort à son parti, a asséné Adrian Amstutz.

Heurtée par la critique de l’ancien chef de groupe UDC, Céline Amaudruz aurait quitté en larmes une séance de sa formation, à Berne, comme le rapporte le SonntagsBlick.

Problèmes autour de l'accusation anonyme
Contactée, Céline Amaudruz confirme. «M. Amstutz a effectivement exprimé en séance de groupe des critiques sur le fait que je n’avais pas indiqué nommément qui était visé par ma déclaration au sujet de comportements inappropriés et inacceptables au parlement. Nous ne sommes manifestement pas du même avis sur ce sujet.»

La Genevoise estime ne rien avoir à se reprocher. «Je ne vois pas à en quoi j’aurai fait du tort à l’UDC. J’estime que le fait d’être une femme politique ne m’oblige pas à étaler en public ce que j’estime être une atteinte à ma dignité de femme et qui relève de ma sphère privée.»

Dans le SonntagsBlick, Adrian Amstutz détaille la raison de son irritation. Il affirme en préambule qu’un «comportement à la Buttet n’est pas tolérable». Mais les accusations anonymes sont à proscrire car elles placent, dit-il, le soupçon sur l’ensemble des parlementaires. Selon lui, l’identité doit être donnée et une plainte déposée. Le Bernois ajoute ne pas avoir remarqué que Céline Amaudruz avait quitté la séance de groupe.

Sortie de séance
Jean-François Rime a bien vu un parlementaire accompagner l’élue «très émue» vers la sortie. Jugeant inacceptable le comportement d’Adrian Amstutz, le Fribourgeois a pris sa défense, s’exclamant que ce n’était pas Céline Amaudruz qui était «fautive» mais son harceleur et que c’était le droit de l’élue de porter ces faits à la connaissance du public. «Si Adrian Amstutz avait quelque chose à lui reprocher, il n’avait pas à le faire devant tout le monde», ajoute-t-il.

Le harcèlement reste au programme cette semaine sous la Coupole. Ce lundi, les présidents des Chambres vont consulter les chefs de groupe pour déterminer si des mesures internes sont à prendre. (24 heures)

Créé: 10.12.2017, 22h31

Articles en relation

Harcèlement contre les femmes, aussi en ligne

L’invitée Manon Schick nous parle de cette problématique dont l’impact psychologique peut s’avérer dévastateur. Plus...

Yannick Buttet actionne le parachute médical

Harcèlement Le vice-président du PDC démissionne de sa fonction, suspend ses mandats politiques et annonce vouloir soigner son problème d’alcool. Certains élus crient au scandale, d’autres le défendent. Plus...

Céline Amaudruz: «J'ai subi des gestes inappropriés d'un élu»

Parlement fédéral L'affaire de harcèlement sexuel de Yannick Buttet libère la parole. La vice-présidente de l'UDC déclare avoir été agressée récemment. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Le réchauffement climatique égare aussi des oiseaux venant du froid, paru le 16 janvier 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...