Inquiétante augmentation des cas de légionellose

SuisseL'OFSP estime qu'entre 5 et 10% des patients meurent de la maladie du légionnaire. De plus en plus de Suisses sont touchés par cette infection.

La légionellose est une maladie respiratoire.

La légionellose est une maladie respiratoire. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 2017, 500 cas de maladie du légionnaire ont été déclarés, soit 35% de plus qu'en 2016. Cette croissance est inquiétante, mais elle n'est pas encore un problème urgent, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les cas augmentent constamment, mais lentement, a confirmé à l'ats l'office, revenant sur des informations du SonntagsBlick. Il ne s'agit toutefois ni d'une épidémie aiguë ni d'une éruption locale importante. Les raisons sont nombreuses mais pas encore clarifiées dans les détails.

L'OFSP n'a pas de chiffres concernant les décès. Mais il part du principe qu'entre 5 et 10% des patients en meurent, malgré un traitement antibiotique. Un groupe de travail a été créé et travaille avec l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires. Des lignes directrices sont mises en place notamment pour vérifier la qualité de l'eau.

Contagion par l'eau

La légionellose, ou maladie du légionnaire, est une maladie respiratoire causée par des bactéries naturellement présentes dans l'eau, explique l'OFSP sur sa page internet. La bactérie prolifère dans les eaux stagnantes entre 25 et 45 degrés celsius. L'infection se produit par l'inhalation de gouttelettes contaminées.

Fièvre, toux, douleurs musculaires, maux de tête et perte de l'appétit sont les premiers symptômes de la légionellose. Ils apparaissent deux à dix jours après l'infection. (ats/nxp)

Créé: 28.01.2018, 14h29

Articles en relation

Légionellose à New York : le bilan passe à 7 morts

Santé Depuis mi-juillet, sept personnes sont mortes de la maladie du légionnaire et 64 ont été hospitalisées, ont annoncé les autorités sanitaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.