Jura et Neuchâtel dépisteront le cancer du côlon

SantéLes citoyens des deux cantons dès 50 ans recevront un courrier d'invitation pour participer à un programme commun de dépistage.

Tous les ans, environ 4100 nouveaux cas de cancer du côlon sont diagnostiqués en Suisse et 1600 personnes en meurent.

Tous les ans, environ 4100 nouveaux cas de cancer du côlon sont diagnostiqués en Suisse et 1600 personnes en meurent. Image: www.Ne.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Jura et Neuchâtel lancent un programme commun de dépistage du cancer du côlon. Les citoyens des deux cantons, âgés entre 50 et 69 ans, recevront prochainement un courrier d'invitation pour y participer.

Le modèle de dépistage retenu repose sur une collaboration active entre tous les professionnels de santé concernés, indique jeudi un communiqué de l'Association pour le dépistage du cancer BEJUNE (ADC BEJUNE). Cette dernière coordonne le dispositif, que ce soit pour les aspects logistiques ou communicationnels.

La méthode de dépistage retenue est le test de recherche de sang occulte dans les selles, appelé FIT. Il est facile à réaliser et peut se faire à domicile, sans préparation préalable ni régime particulier, assure ADC BEJUNE.

Tests tous les deux ans

Les 62'000 personnes concernées dans les deux cantons seront invitées à réaliser un test de recherche de sang occulte dans les selles tous les deux ans. Celui-ci devra être précédé d'une consultation d'information et d'inclusion au programme.

Les médecins de famille et les pharmaciens seront ainsi la porte d'entrée au programme, en apportant les conseils nécessaires, mais aussi en distribuant les kits de dépistage. L'ensemble des examens, soit la consultation d'information, le test FIT et la coloscopie en cas de test positif, sont remboursés par l'assurance-maladie de base, précise encore le communiqué.

Tous les ans en Suisse, environ 4100 nouveaux cas de cancer du côlon sont diagnostiqués et 1600 personnes meurent de cette maladie, qui représente 10% des décès dus au cancer, aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Les chances de guérison dépendant essentiellement du stade d'évolution de la maladie, son dépistage précoce est ainsi une priorité de santé publique. (ats/nxp)

Créé: 16.08.2018, 12h04

Articles en relation

Neuchâtel et Jura traquent le cancer du côlon

Santé publique Les deux cantons lancent un programme de dépistage systématique. Vaud a déjà sauté le pas. Et Genève devrait suivre. Plus...

Le dépistage du cancer du côlon réduit la mortalité

Santé Les Vaudois de 50 à 69 ans sont invités à aller faire le test pour dépister la maladie, l’un des cancers les plus courants. Plus...

Dépistage du cancer du côlon plus équitable

Santé Les Vaudois âgés de 50 à 69 ans vont recevoir ces prochaines années un courrier les invitant à prendre part à des tests qui seront exemptés de franchise. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.