Jura: une pétition contre les éoliennes

Chasseron - Creux-du-VanPour préserver la région entre le Chasseron (VD) et le Creux-du-Van (NE), plusieurs associations lancent une pétition contre «les monstres de ferrailles».

Une affiche incitant à signer la pétition contre les éoliennes. Image prise depuis le sommet du Chasseron dans le Jura vaudois.

Une affiche incitant à signer la pétition contre les éoliennes. Image prise depuis le sommet du Chasseron dans le Jura vaudois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La région entre le Chasseron (VD) et le Creux-du-Van (NE) doit être préservée des éoliennes. Une pétition a été lancée mardi par plusieurs associations contre «les monstres de ferrailles», indique le comité.

Il faut informer des dangers qui menacent «un des derniers espaces préservés du Jura», souligne le communiqué de presse. Les projets entre le Chasseron et le Creux-du-Van sont «les pires de Suisse» pour ce qui est de la pesée d'intérêt entre l'éolien, le paysage et la biodiversité, affirme Jean-Marc Blanc, secrétaire de Paysage Libre Vaud.

Région défigurée

Outre cette association, Pro Natura, Helvetia Nostra, BirdLife ainsi que la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage appuient la pétition. Le comité de parrainage est composé notamment de l'ancien directeur de l'Office fédéral de l'environnement Philippe Roch, du chanteur Michel Bühler, du conseiller national Michaël Buffat (UDC/VD) ou de l'ancien conseiller national radical neuchâtelois Claude Frey.

L'érection d'une quarantaine d'éoliennes (les parcs de Grandsonnaz, Grandevent et Provence) impliquera la construction de nouvelles routes et la région sera «complètement industrialisée et défigurée», selon les adversaires des hélices. Quelque 100'000 personnes visitent chaque année le Creux-du-Van «pour admirer un paysage préservé et typique», relève le communiqué.

Démocratie bafouée

Dans son discours écrit, Michaël Buffat dénonce la propagande en faveur des éoliennes. «On va jusqu'à bafouer notre système démocratique (...) en refaisant voter un conseil jusqu'à ce que la décision convienne», critique l'élu UDC en référence à la double votation de La Praz (VD).

Philippe Roch prône quant à lui de réelles économies d'énergie au lieu d'une promotion «déraisonnable de nouvelles consommations d'électricité.» «Nous n'avons pas besoin de cette production éolienne pour les 30 ans à venir», selon l'ancien haut-fonctionnaire de la Confédération. (ats/nxp)

Créé: 08.05.2018, 15h01

Articles en relation

Un parc éolien offshore est prévu dans le lac de Neuchâtel

Poisson d'avril! Des promoteurs éoliens assurent avoir trouvé la solution pour l'avenir de l'énergie en Suisse. Un parc éolien offshore au milieu des eaux vaudoises et neuchâteloises du lac veut profiter des forts vents et éviter les riverains. Plus...

Comment La Praz a tourné pour les éoliennes

Energie Il a suffi d'une poignée de voix pour maintenir le plus important projet éolien vaudois à ce jour, celui du Mollendruz, mis à mal puis validé par le Conseil général de La Praz. Plus...

Paysage-Libre Vaud veut «réveiller les gens de Bavois»

Eoliennes La fédération d’anti-éoliens organisera une séance d’information au sujet d’un projet de 3 à 5 éoliennes qui avance dans une sérénité apparente. Plus...

Pas d'éoliennes à moins de 300 mètres des maisons

Suisse Le Conseil fédéral a arrêté les éléments à prendre en compte pour peser les intérêts entre rendement énergétique et protection du paysage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.