L'EPFL crée un centre pour la cybersécurité

VaudL'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne lance le «Center for Digital Trust» qui travaillera sur la cybersécurité et la protection des données, entre autres.

L’EPFL va s’associer à plusieurs grandes entreprises suisses mais aussi ouvrir de nouvelles chaires d’enseignement et de recherche.

L’EPFL va s’associer à plusieurs grandes entreprises suisses mais aussi ouvrir de nouvelles chaires d’enseignement et de recherche. Image: DR/photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a accueilli mardi la Journée de la cybersécurité 2017 et plusieurs centaines d'invités. Elle a annoncé le lancement d'un Centre pour la confiance numérique (Digital Trust).

Plus de 500 personnes ont participé à cette journée, s'est félicité digitalswitzerland, co-organisateur de l'événement avec l'EPFL et Le Réseau présidé par le conseiller national Fathi Derder (PLR/VD).

Confiance numérique

Président de l'EPFL, Martin Vetterli a présenté le nouveau projet de la Haute Ecole: un «Center for Digital Trust». Cette plate-forme veut devenir un pôle de référence sur la sécurité informatique, la protection des données et le respect de la vie privée à l'ère numérique. Pour mettre sur pied ce centre, l'EPFL compte sur des partenaires industriels et institutionnels comme le CICR, le CHUV et les entreprises Elca, Sicpa, Swisscom Swissquote, SGS et SwissRe. Ils participeront au financement de ce projet.

Deux nouvelles chaires

L'EPFL ouvrira deux nouvelles chaires de recherche et d'enseignement. Le domaine visé est le développement d'outils et de «trust technologies». «La confiance numérique est au coeur de notre démarche», selon Jean-Pierre Hubaux, directeur académique du centre.

Le centre sera opérationnel dans quelques mois, en principe à la rentrée après l'été, le temps de mettre en place la structure. Les signatures avec les différents partenaires sont attendues au premier trimestre 2018.

Stratégie nationale

Le conseiller fédéral Guy Parmelin a participé à la manifestation. Il a souligné à l'ats le caractère «urgent» de la cybersécurité. «Tout le monde en a pris conscience», a jugé le Vaudois à la tête du Département de la défense (DDPS).

Il a rappelé que la Suisse a mis sur pied en 2012 une stratégie nationale en matière de cybersécurité et qu'elle est en train de la réviser. «Si tout le monde tire à la même corde, on peut arriver à des résultats intéressants», a déclaré Guy Parmelin.

Modèle américain

Selon le communiqué de digitalswitzerland, les différents ateliers et discussions entre experts ont montré tout l'intérêt de se doter d'une «DARPA suisse», par analogie à l'Agence de projets de recherche avancée de la défense américaine. Celle-ci était responsable notamment du développement du GPS.

(ats/nxp)

Créé: 19.12.2017, 10h55

Articles en relation

4.0: entreprises exposées à des risques accrus

Industrie La cybersécurité est «très importante» et bénéficie d'investissements considérables. Mais elle inquiète. Plus...

Vers une cybersécurité pour les offices fédéraux

Berne Le National a transmis jeudi par 177 voix contre 2 une motion du Conseil des Etats qui exige de créer un centre de compétences superdépartemental. Plus...

Cybersécurité: davantage de moyens demandés

Suisse Pour faire face à la cybercriminalité, le procureur de la Confédération veut un centre de compétences à l'échelle fédérale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les intempéries paralysent une partie de la Suisse
(Image: Bénédicte) Plus...