L’épargne des plus riches dépasse le revenu disponible des plus pauvres

ConsommationLa situation financière varie fortement d’un ménage à l’autre. Nous vous proposons un test pour connaître la vôtre.

Image: Pixabay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une fois leurs dépenses effectuées, les ménages suisses disposent encore de 14% de leur revenu brut. Selon des chiffres basés sur les années 2012-2014, ils peuvent mettre de côté 1410 francs par mois. Une bonne nouvelle? Minute papillon! Ces moyennes cachent de grandes disparités. L’enquête sur le budget des ménages (EBM 2012-2014) révèle que l’épargne des ménages les plus riches est supérieure au revenu disponible (après déduction des assurances sociales, impôts et assurance maladie) des plus modestes.

Ces chiffres varient selon la taille et le type de ménage analysé. La situation n’est pas la même si l’on est une personne seule, un couple avec ou sans enfants, un retraité seul ou pas. Mais on retrouve la même situation dans tous ces groupes, sauf celui des plus de 65 ans vivant seuls: le montant que les 20% les mieux lotis épargnent à la fin du mois est supérieur ou égal à celui que les 20% les plus pauvres ont à disposition le premier du mois.

Prenons l’exemple des couples avec enfants. Dans cette catégorie, les 20% des ménages les plus riches (revenu brut supérieur à 17087 francs) ont un revenu disponible de 17'513 francs par mois et une épargne de 6400 francs. Contre 4567 francs et... -559 francs pour les 20% les plus pauvres (revenu brut inférieur à 8405 francs). Regardons les couples avec enfants juste un peu plus riches (les 20% dont le revenu brut se situe entre 8405 et 10'641 francs): leur revenu disponible est à peine au-dessus de l’épargne des plus riches, soit 7151 francs par mois.

Quel que soit le type de ménage, les plus modestes n’ont pas assez d’argent pour faire face aux dépenses. On trouve ici des retraités qui piochent dans leurs économies. Mais pas seulement. «Il y a parmi eux ces pauvres que la Suisse ne veut pas voir et qui s’endettent pour vivre, relève Sébastien Mercier, secrétaire général de Dettes conseils Suisse, la faîtière des services de désendettement à but non lucratif. On parle d’épargne négative, ce qui signifie que de nombreuses personnes sont un peu plus dans la panade chaque mois.»


Lire aussi: Combien dépensez-vous? Et les autres?


Notre pays est-il particulièrement inégalitaire? D’autres chiffres de l’Office fédéral de la statistique permettent une comparaison internationale. Là, les indicateurs sont basés sur les individus. Le détail du calcul est complexe. Quoi qu’il en soit, on découvre qu’en 2015, la somme des revenus des 20% les plus riches est de 4,5 fois supérieure à celle des 20% les plus pauvres en Suisse. Bilan? Si notre pays n’est pas le champion de l’égalité, il n’en est pas non plus le cancre: ce rapport, de 5,2 en moyenne européenne, grimpe à neuf en Serbie et baisse à 3,4 en Islande.

Ces statistiques permettent de mieux connaître la situation dans son ensemble. Au niveau individuel, beaucoup de gens ne savent pas où ils en sont exactement. «Ils essaient de s’en sortir avec ce qu’ils ont sur leur compte... Et ils peuvent être coincés si plusieurs factures se présentent simultanément», avertit Sébastien Mercier. L’expert appelle donc chacun à réaliser un budget. Que gagnez-vous, combien dépensez-vous et pour quoi? Que vous reste-t-il à la fin du mois? Quelle est votre situation par rapport à celle de vos concitoyens? Pour y voir plus clair, participez sur nos plates-formes numériques au test concocté par nos experts dans le traitement des données.

Créé: 21.05.2019, 14h57

Articles en relation

Epargne: Un bon conseil? Payez-vous d’abord!

BILAN L’indépendance financière passe par un minimum d’épargne pour affronter les aléas de la vie. Conseils pour y parvenir. Plus...

L’épargne collective, une solution efficace

L'invité Christophe Reymond, directeur du Centre Patronal vaudois. Plus...

«Le train est devenu trop cher par rapport à la voiture»

Surveillance des prix Stefan Meierhans, alias M. Prix, souligne que les dépenses pour les services de transport sont croissantes. Plus...

Des paniers d'invendus proposés à petits prix

Consommation L’application antigaspillage alimentaire Too Good To Go fait de plus en plus d’adeptes. Lausanne est la deuxième ville la plus active du pays Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...