L'usage des sacs plastique a diminué de 80%

Magasins en SuisseUn an après l'introduction d'une taxe de 5 centimes par sac à la caisse par la plupart des grandes surfaces, la demande a chuté.

La demande a même baissé de 85% chez Coop.

La demande a même baissé de 85% chez Coop. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La mesure visant à taxer à 5 centimes les sacs en plastique autrefois distribués gratuitement aux caisses des grandes surfaces est un succès. Un an après son introduction par la plupart des enseignes, la demande a chuté de 80%.

Lancée il y a exactement un an par Migros, suivie par la plupart de ses concurrents, l'opération de protection de l'environnement a atteint ses objectifs avant terme. La branche espérait atteindre un tel recul au début 2018.

Une enquête menée par la radio publique alémanique SRF a montré que depuis que les sacs plastique ne sont plus distribués gratuitement aux caisses, la demande a baissé de 80% chez Migros et même de 85% chez Coop. Les porte-parole des deux grands distributeurs ont confirmé ces chiffres mercredi à l'ats, celui de Coop précisant que cela correspond à une économie de 850 tonnes de plastique par an.

Ces deux enseignes, qui ont réagi les premières aux préoccupations de la société face à la pollution que représentent ces sacs en plastique, ont vite été rejointes par Denner, Spar et Manor. Selon le tour d'horizon mené par SRF, Lidl et Aldi Suisse ne mettent pas de sacs plastique à disposition, ni payants ni gratuits.

Encore des sacs gratuits

Quant à Volg et Landi, on peut toujours y trouver des sacs en plastique gratuits. Une situation partagée par les «shops» des deux principaux distributeurs, Migrolino et Coop Pronto.

Pour ces deux derniers, il est cependant moins facile de changer les comportements de la clientèle, relève le porte-parole de Coop Ramõn Gander. Contrairement aux courses dans les supermarchés, les achats effectués dans ces «shops» sont généralement spontanés. Les clients ne prévoient dès lors pas de se munir d'un sac. (ats/nxp)

Créé: 01.11.2017, 13h46

Articles en relation

Des médicaments et du plastique dans le Léman

Suisse romande Le lac se porte bien, mais la présence de pesticides ou encore de résidus de médicaments préoccupe la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman. Plus...

La vente des sachets plastique a chuté

Magasins Les commerces de détail font payer les sacs 5 centimes, ce qui fait baisser leur vente. Or, les sacs en papier sont moins écolo, selon une étude de l'Empa. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

À défaut d'accord-cadre, Jean-Claude Juncker et Doris Leuthard se sont félicités à Berne de la nouvelle «dynamique positive» entre l'UE et la Suisse, qui débloquera par ailleurs 1,3 milliard pour les pays de l'Est (publié le 24 novembre 2017)
Plus...