LPP: alerte aux rentes avec la chute des taux

SuisseDe nombreuses entreprises proposent un taux de conversion LPP inférieur à 5%. Ce qui pourrait pousser les moins bien lotis à travailler au-delà de 65 ans.

Certaines retraites pourraient fondre comme neige au soleil ces prochaines années.

Certaines retraites pourraient fondre comme neige au soleil ces prochaines années. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Parlement discute actuellement dans le cadre du débat sur la réforme des retraites d'une baisse du taux de conversion dans la prévoyance professionnelle obligatoire (LPP). Fixé à 6,8%, il pourrait être revu à la baisse à 6%. Mais de nombreuses entreprises vont déjà beaucoup plus loin, faisant passer ce taux sous le seuil symbolique des 5%, comme le rapporte le Tages-Anzeiger dans son édition du 3 mars 2017.

Les groupes qui ont abaissé leur taux de conversion sous la barre des 5% sont nombreux. La caisse de prévoyance du canton de Zurich ou celle du Credit Suisse ont été parmi les premières à faire le pas. Tamedia a annoncé cette semaine que son taux allait passer de 5,28% actuellement à 4,60% d'ici 2020.

Cette baisse est possible pour les plans de prévoyance excédant le domaine obligatoire pour autant que les prestations correspondent au minimum aux prestations prévues dans la loi..

Baisse brutale

En pratique, un retraité disposant d'un capital de deuxième pilier de 500'000 francs à 65 ans touche normalement 30'250 francs par an ou 2521 francs par mois avec un taux de conversion de 5,5%. Mais si ce taux chute à 4,5%, la rente annuelle tombe à 22'500 francs ou 1875 francs par mois!

Werner C. Hug, expert en caisse de pension, tire la sonnette d'alarme. «Avec un taux de conversion inférieur à 5%, c'est tout le système du deuxième pilier qui est fichu.» Il estime ces baisses injustifiées parce qu'elles découlent de considérations exagérées sur la sécurité. Avec un tel taux, un retraité n'obtient même pas la part annuelle de son capital qu'il devrait recevoir en raison de l'espérance de vie moyenne.

Travailler au-delà de 65 ans

Comme l'explique son confrère Olivier Deprez, cette baisse reflète la baisse des rendements sur les marchés en capitaux. Raison pour laquelle les caisses de pension ont abaissé les taux d'intérêt du capital des assurés et des rentiers à 2% voire moins. Le taux minimal LPP est fixé par la loi à 1,25%.

Pour Olivier Deprez, la tendance générale est à la baisse et si les caisses de pension ne proposent pas de mesures de compensation, les assurés les moins bien lotis n'auront d'autres choix que de continuer à travailler au-delà de 65 ans.

Les partis campent sur leurs positions

Un constat qui renforce les partis de gauche dans leurs convictions sur le débat en cours au Parlement. «Le deuxième pilier est un puits sans fonds», souligne Roger Nordmann, le chef du groupe socialiste aux Chambres. «Les velléités de l'UDC et du PLR d'injecter plus d'argent dans la prévoyance professionnelle ne sont pas défendables.»

La conseillère nationale Regine Sauter (PLR/ZH) défend néanmoins la compensation par des hausses de capital dans le deuxième pilier. A ses yeux, la raison d'être de la prévoyance professionnelle n'est pas remise en question par la baisse du taux de conversion. «Elle reste une des formes privilégiées de l'épargne retraite.» (nxp)

Créé: 03.03.2017, 09h47

Articles en relation

Le bras de fer autour des retraites se poursuit

Berne Une commission s'oppose à l'unanimité au mécanisme d'intervention qui pourrait faire travailler tout le monde jusqu'à 67 ans. Plus...

La réforme des retraites reste dans une impasse

Prévoyance vieillesse La Chambre du peuple a campé sur ses positions face à la revalorisation des rentes AVS ainsi que sur le relèvement automatique de l'âge de la retraite à 67 ans. Plus...

Les retraites ne seront pas épargnées

Suisse Le conseil National a rejeté une motion qui visait à protéger les assurances vieillesse des taux d'intérêts négatifs. Plus...

Bras de fer en vue aux Chambres sur les retraites

Prévoyance 2020 Les parlementaires tenteront de boucler la réforme de la prévoyance 2020 durant la session qui débute lundi. Cela ne sera pas facile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Woody Allen dans la tourmente de l'affaire Weinstein, paru le 20 janvier 2018.
(Image: Vallott) Plus...