La «Fillette» de Picasso peut-être à Bâle en 2019

New YorkLe tableau, vendu aux enchères à New York pour 115 millions de dollars, sera prêté au musée d'Orsay à Paris pour une expo qui devrait passer par Bâle au printemps 2019.

Le tableau sera visible à la Fondation Beyeler.

Le tableau sera visible à la Fondation Beyeler. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La «Fillette à la corbeille fleurie», tableau de Pablo Picasso vendu mardi aux enchères à New York pour 115 millions de dollars, va être prêtée au musée d'Orsay à Paris le temps de l'exposition «Picasso. Bleu et rose», qui s'ouvre le 18 septembre. La toile pourrait ensuite être éventuellement exposée à Bâle.

C'est le New York Times qui a révélé samedi cette information. Selon le quotidien américain, la toile aurait été acquise par les Nahmad, famille de marchands d'art dont fait partie Helly Nahmad, qui possède une galerie à New York.

L'exposition Picasso du musée d'Orsay, organisée en collaboration avec le Musée national Picasso-Paris, s'intéressera à la période 1900-1906 de l'artiste et s'achèvera le 6 janvier 2019. Elle sera ensuite présentée du 3 février au 26 mai à la Fondation Beyeler à Bâle. Mais il n'est pas établi encore que la «Fillette à la corbeille fleurie» figurera dans l'exposition bâloise.

Le tableau, daté de 1905, a été adjugé par Christie's à New York pour disperser l'immense collection Rockefeller. (ats/nxp)

Créé: 12.05.2018, 19h03

Articles en relation

La «fillette» de Picasso adjugée 115 millions

Art Le tableau «La fillette à la corbeille fleurie» de Pablo Picasso a été vendu aux enchères à New York pour 115 millions de dollars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.