La Maison-Blanche fait les yeux doux à la Suisse

EconomieJohann Schneider-Ammann et une délégation d'entrepreneurs helvétiques ont été reçus mardi à Washington.

Johann Schneider-Ammann a fait l'éloge du système suisse d'apprentissage aux États-Unis.

Johann Schneider-Ammann a fait l'éloge du système suisse d'apprentissage aux États-Unis. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’administration Obama a déroulé mardi le tapis rouge pour accueillir une délégation de huit patrons helvétiques, emmenée par le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Cette première rencontre à la Maison-Blanche incluant des entrepreneurs étrangers s’est déroulée dans le cadre des préparatifs du 2e sommet Select USA, organisé par l’administration Obama en mars à Washington pour encourager l’investissement aux Etats-Unis. «Des 10 pays qui investissent le plus aux Etats-Unis, la Suisse est celui qui croît le plus», a expliqué Suzan LeVine, l’ambassadrice des Etats-Unis en Suisse, qui a participé hier aux discussions. «Et mon but serait que la Suisse devienne le plus gros investisseur ici (ndlr: elle est actuellement en 6e position).»

Trois milliards d'investissements annoncés

A l’issue d’une réunion à laquelle ont participé Penny Pritzker, la secrétaire américaine au Commerce, et Thomas Perez, le secrétaire au Travail, les entreprises suisses ont annoncé de nouveaux investissements aux États-Unis pour un montant total de 3 milliards de dollars à partir de cette année. Nestlé a par ailleurs annoncé sa volonté de s’investir pour le développement de l’apprentissage aux Etats-Unis, une voie qui reste encore marginale aux Etats-Unis mais que Barack Obama veut développer. Kudelski a aussi l’intention de créer des places d’apprentissage sur ses trois principaux sites d’activité américains.

De son côté, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann s’est réjoui par voie officielle, et – pour la première fois – par le biais de Twitter, des discussions «très productives» à la Maison-Blanche. «Les compagnies suisses contribuent à la marche de l’économie américaine par leurs investissements et en créant des emplois, a-t-il ajouté. Et nous voulons renforcer cette coopération.»

Rien à voir avec les banques

Les participants à la réunion de mardi à Washington ont rejeté les comparaisons avec les problèmes des banquiers helvétiques ces dernières années. «Il n’y a rien à voir avec l’industrie bancaire», a réagi Jean-Claude Beney, le président d’Alevo, un groupe énergétique qui vient d’investir en Caroline du Nord. Pour André Kudelski, le patron du groupe Kudelski, «les Etats-Unis sont un marché important et il est fantastique de pouvoir avoir une discussion qui profite aux deux parties».

(24 heures)

Créé: 14.01.2015, 07h02

Articles en relation

Schneider-Ammann signe l'accord sur «Horizon 2020»

Bruxelles Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a signé vendredi à Bruxelles l'accord sur le programme européen pour la recherche «Horizon 2020». Plus...

Schneider-Ammann appelle la Suisse à rester ouverte

Europa Forum Présent à l'ouverture du 27e Europa Forum à Lucerne, le ministre de l'Economie a plaidé pour les bilatérales avec l'UE et davantage d'accords de libre-échange. Plus...

Bail: les mesures de Schneider-Ammann séduisent

Logement A l'avenir, les nouveaux locataires pourraient connaître le loyer payé par leur prédécesseur. Plus...

Paid Post

Somnambule? Profitez de la montagne la nuit!
/vente/publireportage/Somnambule-Profitez-de-la-montagne-la-nuit-/story/27208723 Les stations de Villars-Les Diablerets proposent toute une palette d’activités hivernales en soirée. Tour d’horizon des possibilités.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.