La Suisse a aussi eu son incendie historique à Lucerne

Notre-Dame en flammesLe plus ancien pont d’Europe sur pilotis était parti en flammes. Il était connu de millions de touristes et a été pleuré jusqu’au Japon.

Voici une vue partielle du pont en bois couvert de la Chapelle, à Lucerne, le plus vieux pont en bois d'Europe, deux semaines après l'incendie qui l'a ravagé dans la nuit du 17 au 18 août 1993.

Voici une vue partielle du pont en bois couvert de la Chapelle, à Lucerne, le plus vieux pont en bois d'Europe, deux semaines après l'incendie qui l'a ravagé dans la nuit du 17 au 18 août 1993. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

D’accord, le célèbre pont de la Chapelle, à Lucerne, n’a pas la même aura mondiale que la cathédrale Notre-Dame. Mais quand un gigantesque incendie l’a ravagé dans la nuit du 17 au 18 août 1993, l’émotion était grande en Suisse et même dans le monde. On a pleuré le plus ancien pont d’Europe sur pilotis jusqu’au Japon. Il faut dire que le chef-d’œuvre médiéval de 200 mètres de long, construit en 1333, drainait chaque année des millions de touristes.

Il n’y a pas que le pont piétonnier couvert qui a brûlé. Le feu a détruit ou endommagé 78 des 111 tableaux historiques qui ornaient l'édifice. Heureusement, les services de conservation de la Ville de Lucerne avaient fait photographier minutieusement chacune de ces peintures un an plus tôt. L’origine du sinistre? Elle reste largement mystérieuse. La police suppose qu’un mégot jeté négligemment dans une embarcation amarrée près d’un pilier du pont a provoqué la catastrophe.

Toujours est-il que les autorités ne se sont pas laissé abattre. Comme le président français Emmanuel Macron l’a fait lundi soir, elles ont annoncé immédiatement que le pont serait reconstruit. Et les travaux ont été menés à la vitesse grand V puisque Lucerne a mis moins de six mois pour le reconstruire. Il a été renoncé à un traitement chimique du bois. Et le nouveau pont n’a pas été bruni artificiellement pour faire vieux. On a laissé le soleil et le temps faire leur œuvre.

L'assurance a payé les deux tiers des frais

Les travaux ont coûté quelque 3 millions de francs, dont 2 millions à la charge de l’assurance. Les dons ont rapporté près d’un demi-million de francs. On est donc bien dans une autre dimension que celle où se trouve Notre-Dame. Celle-ci a déjà reçu la promesse d’un don de 100 millions de la part d'une grande fortune de France. Les travaux de reconstruction et de restauration de la cathédrale devraient prendre bien plus longtemps. Entre dix et vingt ans.

À quelque chose malheur est bon. Outre la formidable mobilisation de tous pour la reconstruction du pont, l’incendie a eu un effet positif. «Il s'est avéré une aubaine touristique incroyable», témoignait Kurt Illi, directeur de l'Office du tourisme de Lucerne, lors de l’inauguration du nouvel édifice. «Une occasion unique de faire parler de la ville.» C’est tout le mal qu’on souhaite à la cathédrale Notre-Dame quand elle renaîtra de ses cendres. (24 heures)

Créé: 16.04.2019, 14h51

Articles en relation

Et si la Cathé s'embrasait aussi?

Lausanne Les sapeurs-pompiers ne sont jamais intervenus pour un incendie confirmé, mais ils sont préparés à cette éventualité. Plus...

Reconstruire Notre-Dame à l'identique est impossible

Incendie historique Le bois de chêne de la charpente a été préparé pendant cinquante ans selon des procédés qui n'ont plus cours aujourd'hui. Plus...

Un «Lausannois» a restauré Notre-Dame

Patrimoine Eugène Viollet-le-Duc fut l'architecte qui a rénové la cathédrale gothique en proie aux flammes depuis lundi soir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.