La folle histoire des noms de tempête

MétéoComme chaque tempête, celle qui survole la Suisse aujourd’hui a hérité d’un petit nom. Autrefois exclusivement féminine, cette dénomination répond désormais à des règles précises.

Mercredi matin, près de Rennaz, c'est surtout le froid et les chutes de neige qui ont immobilisé le paysage.

Mercredi matin, près de Rennaz, c'est surtout le froid et les chutes de neige qui ont immobilisé le paysage. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Même si «Gabriel» est le prénom le plus donné en 2018 en France, ce n’est pas pour cela que les Français ont nommé ainsi la tempête qui traverse la Suisse romande ce mercredi. Si tel est son patronyme, c’est en raison d’un règlement détaillé. Cette tempête dont le nom commence par un G est ainsi la septième de l’année dans cette zone.

Protestations féministes

Chaque dépression engendrant des rafales d’au moins 100km/h est qualifiée de tempête et doit se voir attribuer un nom. On doit cette pratique à Karla Wege, une étudiante de l’Université de Berlin, qui en 1954 a proposé de donner un nom aux dépressions et anticyclones traversant l’Europe, dans le but de rendre la météo plus accessible au grand public.

À l’époque, les noms donnés aux tempêtes sont exclusivement féminins, ce qui suscite les protestations des féministes. En 1979, les noms masculins font ainsi leur grande entrée dans le ciel. Lors des années impaires, les dépressions reçoivent des noms masculins, et, lors des années paires, des noms féminins. Les anticyclones sont baptisés selon la règle inverse. C’est pourquoi, par exemple, «Lothar», la dépression qui s’est déchaînée en 1999 sur la Suisse, a reçu un nom masculin et à consonance allemande, car l’Université libre de Berlin était encore la seule à nommer ces événements météorologiques.


A lire aussi: En traversant la Suisse, «Gabriel» devient «Oskar»


Acheter une tempête

Cependant, communiquer sur des tempêtes aux noms allemands s’est révélé difficile dans les pays non germanophones. C’est pourquoi, en 2015, le Royaume-Uni et l’Irlande ont mis en place leur propre système avec des noms anglais. Depuis 2017, la France s’est alliée à l’Espagne et au Portugal pour en faire de même concernant les tempêtes susceptibles de toucher les trois territoires. Si une tempête traverse les deux groupes de pays, c’est le premier à donner l’alerte qui a le privilège de la nommer et elle garde le même nom durant tout son cycle de vie.

Ainsi, la prochaine tempête de 2019 s’appellera «Helena» si elle touche d’abord le sud de l’Europe, ou «Hannah» si elle touche le nord en premier. L’Allemagne fait toutefois bande à part et continue à imposer sa dénomination. En traversant la frontière, «Gabriel» deviendra ainsi «Oskar». Une harmonisation à l’échelle européenne est en projet.

Depuis 2002, il est même possible d’acheter le nom d’une future tempête! L’Institut de météorologie de Berlin propose cela via le formulaire «Adoptez un vortex». Comptez 199€ pour une dépression et 299€ pour un anticyclone (ça coûte, le soleil). Et si une lettre ne trouve pas d’acheteurs, le site organise carrément des enchères sur eBay. Lorsque la dépression est trop dévastatrice ou meurtrière, le nom est retiré de la liste et remplacé pour les années suivantes. C’est le cas par exemple de l’ouragan «Katrina», qui a causé des milliers de morts aux États-Unis en 2005.

Créé: 30.01.2019, 13h07

Articles en relation

Congé forcé pour 981 écoliers à cause de la neige

Tempête «Gabriel» Les congères qui se sont formées aux abords des routes du pied du Jura empêchent les transports scolaires d'Apples-Bière de circuler correctement. Plus...

En traversant la Suisse, «Gabriel» devient «Oskar»

Météo Depuis cette nuit, la tempête «Gabriel» amène de forts vents en Suisse romande. Hier, elle a privé des foyers d’électricité et bloqué des aéroports dans l’Hexagone. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.