La poule à double usage arrive en Suisse

InnovationLes poules pondent et les poulets finissent dans nos assiettes. Les poussins surnuméraires de race pondeuse doivent donc être tués après la ponte. Une nouvelle race, testée en Suisse, pourrait débloquer la situation.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La poule à double usage arrive en Suisse.

Les médias publient régulièrement des images de poussins fraîchement éclos tués au gaz carbonique. En Suisse, deux millions de poussins issus de race pondeuse hybride sont ainsi mis à mort chaque année. Oswald Burch, directeur de GalloSuisse, a confirmé cette information de la radio SRF1.

Les poussins ne sont pas engraissés puis abattus pour être mangés, car les races pondeuses modernes ne fournissent pas assez de viande. Il existe des races spécialisées pour l'engraissement, qui elles en revanche ne conviennent pas pour la ponte. Les poussins mis à mort à la naissance servent donc de nourriture pour les zoos et les magasins d'animaux, ou sont transformés en biogaz, a détaillé Oswald Burch.

Moins productives

La poule à double usage de la firme allemande Lohmann, la «Lohmann Dual», pourrait apporter une solution. Les entreprises qui se mettent à en produire doivent cependant s'accommoder de quelques désagréments.

Une poule pondeuse spécialisée produit plus de 300 œufs par année. «Des véritables sportives de haut niveau», a indiqué Oswald Burch. Par contre, une poule «Lohmann Dual» ne produit qu'environ 250 œufs par année, et ceux-ci sont plus petits, indique un article du journal de l'organisation Aviculture suisse. De plus, les poules à double usage ont besoin de plus de nourriture que les pondeuses.

Les mâles présentent également des désavantages: la période d'engraissement est plus longue que chez leurs congénères des races spécialisées. Ils sont en outre moins dodus lorsqu'ils finissent comme poulets au rayon viande des magasins, deux mois après leur ponte.

En test chez Coop

Les poules à double usage «Lohmann Dual» ne sont donc pas une véritable alternative aux races spécialisées, a estimé Oswald Burch. «La question est de savoir si les consommateurs goûteront à l'augmentation du prix». Pour l'instant, seules quelques entreprises suisses possèdent des animaux de cette nouvelle race.

Le grossiste Coop teste depuis le mois de mars le gallinacé à double usage, comme l'a rapporté SRF1. Les 5000 poussins, une moitié de poules et une moitié de coqs, ont été pondus en janvier. Coop a ainsi vendu 2000 poulets bio de cette race en mars. La demande était grande, a annoncé le porte-parole de Coop Ramon Gander.

La viande a de plus convaincu les goûteurs. L'entreprise part du principe que les consommateurs sont prêts à payer un peu plus cher pour le bien des animaux, a ajouté Ramon Gander. Les œufs des poules seront vendus dès cet été. Coop évaluera ensuite l'expérience et décidera des suites à y donner.

Sélection avant la ponte

Analyser les œufs avant la phase d'accouvage, afin de savoir si une poule ou un coq va en sortir, permettrait également d'éviter la mise à mort des poussins nouveaux-nés. «Peu de producteurs travaillent de cette manière», a cependant affirmé Oswald Burch. Seules des entreprises étrangères mènent ces tests, car le marché suisse est trop petit.

Oswald Burch évoque deux problèmes à ce sujet: «Il faut pouvoir disposer d'un test fiable, et d'autre part la sélection des fœtus mâles doit pouvoir être faite en série. Ce ne serait pas rentable d'analyser chaque œuf en laboratoire.»

Les œufs qui n'ont pas encore été couvés et fécondés peuvent être consommés durant les premiers jours après la ponte, a encore déclaré Oswald Burch. «C'est la meilleure solution.» (ats/nxp)

Créé: 18.04.2014, 09h26

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...