La saison d'hiver a été favorable, selon le KOF

SuisseLa relance du tourisme s’est poursuivie, portée par des conditions météorologiques favorables comme l'enneigement précoce.

Le KOF se dit confiant pour les prochaines saisons touristiques.

Le KOF se dit confiant pour les prochaines saisons touristiques. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les régions touristiques de Suisse ont enregistré une saison d'hiver favorable. Les perspectives pour la saison d'été et les deux années à venir sont aussi prometteuses, estime le KOF dans ses dernières prévisions.

Les touristes européens reviennent en plus grand nombre en Suisse, à la faveur d'une bonne évolution conjoncturelle dans les pays de la zone euro et d'un taux de change plus favorable, a constaté mardi à Zurich le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Les conditions météorologiques, avec un enneigement précoce, ont également favorisé les régions de montagne. Parallèlement, la croissance s'est maintenue dans les zones urbaines. Du coup, selon l'évaluation du KOF, le nombre des nuitées a progressé l'hiver dernier de 4,6% par rapport à la saison d'hiver précédente.

Pour l'ensemble de l'année en cours, les experts des bords de la Limmat misent sur une augmentation de 3,6% du nombre de nuitées. Une croissance qui devrait profiter à toutes les régions, a estimé l'institut zurichois.

Marchés lointains

Dans le sillage de la clientèle de la zone euro, la demande intérieure affichera «probablement un regain de dynamisme dans les années à venir», a relevé le KOF. La bonne situation conjoncturelle et la détente sur le marché de l'emploi sont avancées pour expliquer l'engouement des touristes helvétiques pour leur propre pays. Ceux-ci sont également moins tentés de se rendre à l'étranger pour leurs vacances, du fait de la dépréciation du franc par rapport à l'euro.

Les principales impulsions pour le tourisme helvétique viennent toutefois des marchés lointains. La Suisse devrait encore gagner en attrait auprès de la clientèle asiatique et arabe, tout en drainant davantage de visiteurs de grands marchés émergents comme le Brésil ou la Russie, a noté le KOF.

La montagne plus sensible au change

Dans leur étude, les experts zurichois se sont aussi intéressés à l'impact des taux de change sur le tourisme helvétique. Ils ont calculé qu'une appréciation de 1% du franc entraînait en moyenne un recul de près de 2% du nombre de nuitées.

Le KOF a toutefois remarqué de «grandes différences» entre zones urbaines et régions alpines, ces dernières réagissant plus fortement aux fluctuations du franc. La durée des séjours et le profil des touristes par régions sont cités parmi les explications à ces différences. (ats/nxp)

Créé: 29.05.2018, 10h40

Dossiers

Articles en relation

Le camping reste très cher en Suisse

Tourisme Le camping est toujours très prisé en Suisse mais il reste le plus cher en Europe malgré le renforcement de l'euro, selon une étude allemande. Plus...

Zermatt et Cervinia vont se lier par les airs

Tourisme Les remontées mécaniques de Zermatt (VS) projettent la construction d'une télécabine entre le Petit Cervin et Testa Grigia. Plus...

Genève et Zurich, villes les plus chères d'Europe

Tourisme Le podium pour une nuit dans un hôtel en Europe voit Genève en première position, devant Paris et Zurich. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.