Lausanne inaugure un centre contre le cancer

VaudLe nouveau pôle Agora, qui réunira près de 300 spécialistes de la recherche sur le cancer, a été inauguré ce mercredi à Lausanne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bâtiment Agora a été inauguré mercredi à Lausanne. Abritant le nouveau pôle de recherche translationnelle sur le cancer, il réunira, près du CHUV, près de 300 chercheurs et cliniciens mobilisés pour créer de nouvelles thérapies autour du patient.

Plus de 300 invités ont assisté à cette inauguration. Parmi eux, les trois conseillers d'Etat vaudois Cesla Amarelle, Pierre-Yves Maillard et Pascal Broulis, ainsi que de leur collègue genevois Mauro Poggia.

Rêve devenu réalité

«Henri Isliker, fondateur de l'ISREC, avait déjà l'idée en 1964 d'implanter un bâtiment expérimental dédié à l'oncologie sur le site de l'hôpital: aujourd'hui, on réussit à concrétiser physiquement son rêve», a rappelé devant la presse le Pr Francis-Luc Perret, directeur de la Fondation ISREC.

Initiée en 2013 par cette même fondation, la construction du projet est le fruit d'un partenariat entre le CHUV, les HUG, l'Université de Lausanne, l'Université de Genève, l'EPFL et le Ludwig Institute for Cancer. Le rythme de construction a été rapide, 33 mois, a souligné le professeur.

«Nous sommes très heureux de mettre ce nouveau bâtiment emblématique à disposition des chercheurs», a ajouté Catherine Labouchère, présidente de la Fondation ISREC.

Nouvelles voies thérapeutiques

Le bâtiment pourra héberger près de 300 chercheurs et cliniciens, qui ont commencé à s'installer et continueront à le faire par équipes successives dès 2019. Ces spécialistes de la recherche sur le cancer sont issus pour la majorité d'entre eux des institutions partenaires.

Médecins, biologistes, généticiens, immunologistes, bioinformaticiens et bioingénieurs seront ainsi associés sous un même toit pour relever les multiples défis posés par la maladie. Ils seront à une proximité cruciale des centres de soin, a souligné le directeur de la fondation.

Favoriser les échanges

Conçu par le bureau Behnisch Architekten, l'édifice offre une surface de 11'500 m2 de laboratoires, des plateformes technologiques, des bureaux, des salles de conférences, un grand auditoire et un restaurant. Ce dernier sera ouvert au public, a précisé M. Perret.

L'architecture devra favoriser les échanges entre scientifiques, cliniciens et étudiants, mais aussi le public, grâce à des espaces communs, dont l'atrium qui se trouve à l'entrée du bâtiment. «Le patient partenaire, ce n'est pas un vain mot», a souligné Mme Labouchère.

Premier pôle translationnel

«Notre mission sera d'aider les chercheurs et de garantir que la recherche sera translationnelle», a expliqué le Pr Franco Cavalli, président du conseil scientifique de l'ISREC. A savoir celle qui fait la liaison entre la recherche dans les laboratoires, comme à l'UNIL et à l'EPFL et la recherche clinique auprès des patients.

Agora aura une grande importance pour l'arc lémanique, mais aussi pour toute la Suisse. C'est le premier dans le pays à tisser des liens essentiels entre chercheurs et cliniciens. Ce lien fondamental a un peu été laissé tombé en Suisse, a relevé le professeur. «On va ainsi garantir que la recherche soit directement utile pour les patients.»

La constellation lausannoise, avec les hautes écoles, l'institut Ludwig, beaucoup de centres en Suisse et en Europe aimeraient l'avoir, a relevé Franco Cavalli. Selon le professeur, un autre de ses autres atouts est son avance en matière d'immunothérapie.

Recherche et relève

Les objectifs du pôle Agora seront proposés par les Prs Georges Coukos, Douglas Hanahan et Pierre-Yves Dietrich. Quant à la fondation, elle poursuivra ses deux missions, financer les projets de recherche et former la relève. Les dix dernières années, elle a investi 40 millions à cet effet, a relevé le Pr Perret.

Le bâtiment, propriété de l'ISREC, occupe un terrain cédé pour 75 ans sous la forme d'un droit de superficie par l'Etat de Vaud. Son coût s'est monté à 80 millions. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2018, 17h59

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...