Le Magic Pass s'étend mais conserve ses prix

SkiPour sa troisième saison, le forfait à bas prix accroît son offre sans toutefois toucher aux tarifs. Jusqu’à quand?

Pierre Besson, président de Magic Mountains Cooperation, a lancé mercredi à Berne la troisième saison du Magic Pass.

Pierre Besson, président de Magic Mountains Cooperation, a lancé mercredi à Berne la troisième saison du Magic Pass. Image: KEYSTONE/Anthony Anex/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Magic Pass n’en finit plus de bousculer les codes du ski. Après deux ans d’existence, la coopérative qui gère l’abonnement commun à plus de 30 stations en hiver et 17 en été, a lancé mercredi à Berne la 3e édition du sésame. Vendu au même prix que les saisons passées (399 francs pour les adultes et 269 pour les enfants), il compte trois stations supplémentaires soit Saas-Fee, Loèche-les-Bains et Les Prés-d’Orvin.

Malgré l’entrée des deux poids lourds que sont les domaines haut-valaisans de Loèche-les-Bains et Saas-Fee, la recette ne change pas. Car, à en croire les chiffres, elle fonctionne. Pour son premier exercice estival l’an passé, le forfait a dopé le chiffre d’affaires à 9,5 millions de francs, contre 5,5 l’année précédente. Pour leur deuxième saison d’hiver, les 30 stations membres réalisent un chiffre d’affaires de 76 millions à la fin de février. C’est 5,5 millions de plus qu’en 2018 mais surtout 26 millions de plus qu’avant le lancement du forfait.

Fait marquant, en rejoignant la coopérative, Saas-Fee abandonne de fait son modèle d’abonnement à prix cassé (222 francs), qu’elle était la première à lancer à l’automne 2015. Constat d’échec pour les abonnements à bas prix? Le CEO des remontées mécaniques de Saas-Fee, Urs Zurbriggen, n’y croit pas. «Peut-être que notre prix était un peu trop bas et, au bout de trois ans d’expérimentation, mieux vaut s’allier que de continuer seul pour proposer plus de choix à des clients toujours plus mobiles. Nous avons lancé l’idée, le Magic Pass l’a adaptée et aujourd’hui nous le rejoignons. Cette situation est bonne pour tout le monde.»

Avec désormais un pied en terres germanophones, jusqu’où le Magic Pass s’étendra-t-il? Président de la coopérative et directeur de Télé Villars-Gryon-Les Diablerets, Pierre Besson ne peut le dire précisément même si, assure-t-il, il s’agit de rester cohérent. «Le Haut-Valais mais aussi l’Oberland bernois constituent un bassin intéressant. Ceux qui veulent nous rejoindre sont les bienvenus. Pour autant, je ne suis pas non plus favorable à une offre qui deviendrait unique. Il est très bien que d’autres grands domaines proposent leur propre produit.»

Innovant, le forfait à bas prix ne répond pourtant pas à tous les problèmes d’une industrie du ski en souffrance, en témoignent les difficultés rencontrées cet hiver à Charmey. «Nous ne pouvons résoudre tous les problèmes structurels. En revanche, tout le monde a gagné des skieurs, et cela c’est un pari réussi.» Ce qui est certain, c’est que les acteurs du Magic Pass réfléchissent déjà aux moyens de le faire évoluer. Il n’est pas exclu qu’à l’avenir plusieurs options tarifaires, en fonction des périodes de forte fréquentation ou de la taille de certains domaines, puissent être ajoutées. «Tout cela en est encore au stade de la réflexion», nuance Pierre Besson.

Créé: 13.03.2019, 17h49

Articles en relation

Saas-Fee et Loèche-les-Bains rejoignent le Magic Pass

Ski L'abonnement qui regroupe plus de trente stations de ski romandes s'étend dans le Haut-Valais. Et Crans-Montana reste à bord. Plus...

Les Rasses séduisent sans souscrire au Magic Pass

Sports d'hiver Deux des trois domaines du Jura vaudois ont choisi de ne pas rejoindre ce forfait saisonnier romand. L’offre spécifique lancée simultanément aux Rasses est plébiscitée. Plus...

La Vallée surfe sur la visibilité du Magic Pass

Ski Les trois petites stations combières ont rejoint la coopérative pour la saison 2018-2019. Plus...

Quitter le Magic Pass? Crans-Montana n'en revient pas

Tourisme L’actionnaire majoritaire menace de casser le contrat liant les Remontées de Crans-Montana au Magic Pass. La station est choquée. Plus...

Le Magic Pass promet déjà un bel hiver aux stations

Alpes Plus de 100 000 forfaits ont trouvé preneur. C’est 20% de plus qu’en 2017. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.