Le PDC lance sa campagne à Fribourg

Elections fédéralesLe président du parti, Gerhard Pfister, a insisté à Granges-Paccot sur la nécessité de parler plus fort afin d'affirmer sa force centriste.

«Le PDC doit s'affirmer comme force centriste, parler plus fort pour faire entendre son message, celui d'un parti gouvernemental pour la stabilité», a lancé Gerhard Pfister.

«Le PDC doit s'affirmer comme force centriste, parler plus fort pour faire entendre son message, celui d'un parti gouvernemental pour la stabilité», a lancé Gerhard Pfister. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parti démocrate-chrétien (PDC) suisse a lancé samedi à Granges-Paccot (FR) sa campagne en vue des élections fédérales du 20 octobre. Son président Gerhard Pfister a insisté sur la nécessité pour le parti de parler plus fort afin d'affirmer sa force centriste.

Le conseiller national zougois s'exprimait dans le cadre du congrès estival du PDC. La réunion, en présence de 300 personnes, a servi à resserrer les rangs à trois mois et demi de l'échéance automnale. Elle a permis ainsi à 220 candidats de se rencontrer et d'échanger, y compris avec 80 «ambassadeurs» (sur 340 en Suisse), chargés de répandre le message.

«Le PDC doit s'affirmer comme force centriste, parler plus fort pour faire entendre son message, celui d'un parti gouvernemental pour la stabilité», a insisté Gerhard Pfister. Un leitmotiv répercuté par la conseillère fédérale du parti, Viola Amherd, pour qui les démocrates-chrétiens demeurent «des bâtisseurs de ponts et des faiseurs de compromis».

Parti des idées

Avec le renforcement de son profil, Gerhard Pfister a dit croire en une victoire du PDC au soir du 20 octobre. «Le parti s'est remis en question pour devenir un parti des idées». Voulant regarder vers l'avant, il a relevé que la démocratie chrétienne se trouvait sous pression en Europe avec la montée des populismes de gauche et de droite.

Revenant à la scène politique suisse, le président du PDC a dénoncé la polarisation entre les démocrates du centre (UDC) d'un côté et les socialistes (PS) et les Verts de l'autre. «Une évolution qui n'est pas bonne pour notre démocratie». Les démocrates-chrétiens ont pour souci de «chercher les meilleures solutions pour le peuple».

«Virage écolo»

Gerhard Pfister s'en est pris plus loin aux libéraux-radicaux (PLR), en dénonçant «leur virage écolo à 180 degrés», par «opportunisme à l'approche des élections fédérales». A propos du dossier européen, il a encore regretté «l'alliance contre-nature à court terme» entre le PS et l'UDC pour attaquer les accords bilatéraux.

Viola Amherd a mentionné pour sa part la situation complexe du dossier européen, en référence aux blocages en lien avec l'accord-cadre. «Les partenaires sociaux doivent discuter». Ce qui commence à venir, après une année 2018 «catastrophique», a déploré la cheffe du Département fédéral de la défense (DDPS) en poste depuis six mois.

Six thèmes

En conclusion, Gerhard Pfister a rappelé les six thèmes de campagne: santé, Europe, climat, économie, assurances sociales et migration. «Les sondages nous prédisent un résultat plus ou moins stable, ce qui ne doit pas empêcher le parti de faire fructifier la grande motivation que je ressens à travers les cantons.»

Le PDC, dont 40% des plus de 500 candidats sont des femmes, veut intégrer, équilibrer et jouer son rôle de trait d?union, a résumé le Zougois pour galvaniser les troupes. Les valeurs prônées sont «la liberté et la solidarité, la prospérité et la justice, la souveraineté et l?ouverture. »Ces valeurs qui façonnent la Suisse, sont d?une grande actualité."

Touche fribourgeoise

La tenue au Forum Fribourg de Granges-Paccot du congrès estival a donné l'occasion à la délégation fribourgeoise de se mettre en lumière. Le PDC cantonal a présenté ses candidats chargés de défendre au minimum ses deux sièges au Conseil national et son siège au Conseil des Etats, sans oublier ses quatre listes de jeunes, rassemblant 28 candidats. (ats/nxp)

Créé: 29.06.2019, 13h18

Articles en relation

Les délégués UDC stigmatisent la gauche

Suisse Le premier parti du pays tient son assemblée samedi à Orbe. La bataille pour les élections fédérales a démarré. Plus...

Le PLR désigne ses candidats pour octobre

Fédérales 2019 Réuni en congrès, le Comité cantonal du PLR tessinois a choisi vendredi ses candidats pour les élections fédérales de cet automne. Plus...

Elections fédérales: les écologistes se profilent

Suisse Selon les intentions de vote actuelles, les Verts pourraient pour la première fois de leur histoire réaliser un score supérieur à 10 pour cent, lors des élections fédérales. Plus...

Les petits partis veulent briser le monopole du PDC

Fédérales en Valais La course aux fédérales s'annonce très disputée en Valais, avec le départ des ténors du PDC au Conseil national et aux Etats. Plus...

Elections fédérales: pas de grosse surprise à venir

Jura Les élections fédérales ne devraient pas révéler de grosse surprise dans le Jura, avec le PS et le PDC en embuscade. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...