Le PS votera Regula Rytz au lieu d'Ignazio Cassis

Conseil fédéralRegula Rytz a rappelé qu'elle était prête à prendre ses responsabilités au gouvernement. La présidente des Verts sera soutenue par son groupe et le Parti Socialiste.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les chances de Regula Rytz de décrocher un siège au Conseil fédéral s'amenuisent. Seul le camp rose-vert appelle à voter pour la présidente des Verts à la place d'Ignazio Cassis. Les Vert'libéraux, qui ont aussi auditionné l'écologiste, ne donnent pas de consigne.

Au PS, le vote a été unanime, avec 3 abstentions, a dit mardi le chef du groupe Roger Nordmann après avoir entendu la candidate. Mme Rytz a le format et sera une excellente conseillère fédérale. L'UDC et le PLR n'ont plus la majorité au Conseil national ni aux Etats, ils ne peuvent donc pas l'avoir au gouvernement, selon lui.

Peu avant, Mme Rytz est sortie de l'audition avec un bon sentiment. «Je suis curieuse de voir ce qu'il se passera demain. Tout repose dans les mains des autres partis», a-t-elle dit aux médias présents.

La présidente des Verts a rappelé qu'elle était prête à prendre ses responsabilités au gouvernement. Elle a déjà souligné à plusieurs reprises avoir prouvé au sein de l'exécutif de la ville de Berne sa capacité à respecter les décisions communes.

Bonne impression

Le PS est le seul parti avec les Vert'libéraux à avoir entendu la candidate écologiste. Le PVL n'a néanmoins pas donné de consigne de vote. Les voix se partageront entre Ignazio Cassis et Regula Rytz.

La présidente des Verts a fait une bonne impression, selon la cheffe du groupe Tiana Moser. Il y a des arguments qui plaident pour elle comme pour Ignazio Cassis, a-t-elle dit.

Mais le PVL tient à la concordance. Donner ses voix à la Verte aboutirait à une gauche surreprésentée et choisir le conseiller fédéral PLR en place serait renoncer aux ambitions écologiques. La candidature de Regula Rytz est compréhensible, mais la formule magique ne doit pas seulement répondre à la force électorale des partis, a précisé Tiana Moser.

A la question de savoir s'il y aurait des voix pour le PVL mercredi, Tiana Moser a répondu que le parti n'avait pas prévu de présenter de candidat. «C'est pas le bon moment». Les Vert'libéraux n'ont pas non plus prévu de choisir un autre Vert à la place de la Bernoise.

Un siège PLR dans le viseur

La présidente des Verts a annoncé fin novembre qu'elle était prête à porter les ambitions écologistes au gouvernement. A la tête de son parti depuis 2012, la Bernoise de 57 ans est conseillère nationale depuis huit ans. Elle dispose d'une solide expérience gouvernementale acquise au sein de l'exécutif de la capitale.

Les Verts veulent dérober l'un des sièges du PLR, estimant que le parti est surreprésenté au gouvernement. Ils visent en particulier la place du Tessinois Ignazio Cassis. Selon les écologistes et le PS, il est temps d'adapter la formule magique en confiant deux sièges aux deux partis les plus forts (UDC et PS) puis un siège aux trois forces qui arrivent ensuite (PLR, Verts et PDC).

L'UDC, le PLR et la majorité du PDC ne suivront pas. Ils prônent la stabilité et veulent réélire les ministres en place. Ils ont donc décidé de ne pas entendre Mme Rytz. Les Verts doivent d'abord prouver qu'ils sont capables de réunir des majorités parlementaires, puis populaires avant de prétendre à un siège au gouvernement, selon eux. (ats/nxp)

Créé: 10.12.2019, 17h40

Une candidature vouée à l'échec

L'offensive des Verts pour décrocher un siège au Conseil fédéral ne sera pas couronnée de succès, selon le politologue bernois Claude Longchamp. «La seule chose intéressante sera le score que le ministre PLR Ignazio Cassis réalisera lors de l'élection mercredi matin».

A moins de 150 voix, ce sera un revers, a expliqué M. Longchamp mardi à Keystone-ATS. En revanche, pour l'écologiste bernoise Regula Rytz un score de plus de 100 voix représentera un succès et une déception si elle recueille moins de 80 voix.

La candidature de Regula Rytz peut être considérée comme perdue depuis que le PDC a décidé de ne pas l'auditionner. Aucun scénario réaliste ne permet d'envisager la non-élection d'un membre du Conseil fédéral, selon M. Longchamp.

Il est en outre peu vraisemblable que les Verts s'attaquent au siège de la libérale radicale Karin Keller-Sutter. Le parti risque de s'attirer des volées de bois verts s'il participe à la non-élection de la cheffe du DFJP. Si elle devait aboutir, cette attaque ne serait pas considérée comme un succès des Verts.

Avantage à rester dans l'opposition

On peut tout au plus s'attendre à un «feu de paille» ou une action symbolique si le groupe du centre (PDC, PBD, PEV) lance un candidat des Vert'libéraux dans la course. Mais il est tout à fait compréhensible que les Verts prennent leurs responsabilités après leur victoire aux élections fédérales et qu'ils veuillent briser la majorité de droite. Ils auraient donné un mauvais signal en ne se présentant pas.

Le parti a aussi réussi à faire parler de la composition du gouvernement. Un sommet de la concordance, rassemblant tous les principaux partis, devrait avoir lieu au printemps, rappelle M. Longchamp.

Les Verts peuvent en outre marquer davantage de points en étant dans l'opposition. Dans ce rôle, il leur sera plus facile de maintenir les parts d'électeurs qu'ils ont gagnées. L'UDC l'a démontré de manière convaincante.

Articles en relation

Election au Conseil fédéral: surprise en vue?

Election Le 11 décembre, l’Assemblée fédérale renouvellera le Conseil fédéral pour la prochaine législature. La Verte Regula Rytz tentera d'être élue, mais ses chances sont faibles. Plus...

L'élection du Conseil fédéral approche

Suisse Pour la première fois depuis 2007, les sept sages se représentent pour un nouveau mandat. Mais Regula Rytz vise un des fauteuils. Plus...

Les Vert'libéraux ont auditionné Regula Rytz

Conseil fédéral La présidente des Verts, qui vise le Conseil fédéral, a été entendue par les Vert'libéraux, qui n'ont pas encore rendu leur verdict. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.