Le cabotage étranger irrite les routiers suisses

MobilitéLes professionnels de la route réclament des amendes au même niveau que le reste de l'Europe. Même si le délit est difficile à prouver.

Le délit de cabotage en Suisse peut parfois être difficile à prouver.

Le délit de cabotage en Suisse peut parfois être difficile à prouver. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les transporteurs étrangers n'ont pas le droit de faire du cabotage en Suisse, à savoir transporter des biens et des personnes sur le territoire national. Mais bon nombre d'entre eux n'en ont cure, comme l'explique le Blick dans son édition du 19 juillet.

David Piras, secrétaire général des Routiers Suisses, évoque même plusieurs cas par jour. Il est déjà impossible pour les Suisses de rivaliser dans les transports internationaux. «Les chauffeurs suisses ne peuvent pratiquement que se concentrer sur le transport régional.»

Dur à prouver et faible amende

Le délit est en outre très difficile à prouver, comme l'explique Florian Schneider de la police cantonale saint-galloise. «On doit pouvoir en faire la preuve sur la base des documents de fret. Et pour tout contrôle, il doit y avoir un très fort soupçon.» Ce qui fait que les plaintes sont plutôt rares.

Les forces de l'ordre rappellent le cas de ce chauffeur polonais circulant dans un camion immatriculé en Allemagne. Lors d'un contrôle routier, il était apparu que son chargement de pierres n'était pas suffisamment sécurisé. Les policiers se sont ensuite aperçus que le chauffeur faisait du cabotage dans le canton de Saint-Gall. L'administration fédérale des douanes (AFD) lui a infligé une amende de 600 francs.

Un franc suisse trop tentant

Les forces de l'ordre n'ont pas toutes à leur disposition des chiffres sur ces tentatives de cabotage, mais la police cantonale soleuroise fait état chaque année de cinq à vingt cas. De quoi corroborer les spéculations des Routiers Suisses. L'AFD est également consciente du problème, mais n'a pas de statistiques à ce sujet.

Le cabotage préoccupe nettement plus l'ASTAG (Association suisse des transports routiers). «Avec la fin du taux plancher pour l'euro, c'est devenu encore pire», souligne son directeur adjoint André Kirchhofer. La force du franc représente en effet un attrait irrésistible pour les transporteurs étrangers et les amendes ne sont pas assez dissuasives, poursuit-il.

Des amendes de 10'000 francs

La branche bénéficie à Berne d'un soutien de poids en la personne d'Ulrich Giezendanner. Le conseiller national (UDC/AG) possède sa propre entreprise de transports et connaît les problèmes de sa profession. S'il salue le travail des policiers, il estime que les forces de l'ordre sont trop occupées avec les contrôles de sécurité.

«Elles n'ont plus le temps d'enquêter sur les infractions de cabotage.» Ulrich Giezendanner demande donc davantage de patrouilles sur les autoroutes. Et le relèvement du plafond des amendes à 10'000 francs pour les contrevenants, comme c'est déjà la norme dans le reste de l'Europe.

Créé: 19.07.2017, 13h53

Articles en relation

Il avait surchargé son véhicule de 4 tonnes

Valais Un chauffeur a été arrêté le mois dernier par la police valaisanne. Son chargement pesait 7,7 tonnes au lieu des 3,5 autorisées. Il effectuait aussi du cabotage. Plus...

Flixbus épinglé pour cabotage

Suisse Flixbus écope d'une amende 3000 francs pour avoir transporté des passagers à l'intérieur de la Suisse en août 2016. Plus...

Procédure contre la société allemande Flixbus

Suisse L'Office fédéral des transports (OFT) soupçonne l'entreprise de bus de se livrer au cabotage, interdit en Suisse. Plus...

Genève-Zurich pour 19,50 francs, c'est possible

Transports La compagnie de bus Flixbus met à mal la loi suisse contre le cabotage avec sa nouvelle liaison entre Constance et Lyon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.