Le conseil d'administration de Raiffeisen critiqué

BanqueUeli Maurer critique le conseil d'administration de Raiffeisen après sa décision d'approuver une hausse de ses rémunérations de 40%.

Les turbulences que traverse la Raiffeisen nuisent à l'ensemble de la place financière, estime Ueli Maurer.

Les turbulences que traverse la Raiffeisen nuisent à l'ensemble de la place financière, estime Ueli Maurer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La hausse de rémunération de 40% des cadres de Raiffeisen ne passe pas auprès du ministre des finances. Ueli Maurer critique cette décision du conseil d'administration qui intervient après l'affaire Pierin Vincenz. Les turbulences que traverse la banque nuisent à l'ensemble de la place financière, estime le conseiller fédéral.

Le ministre des finances affirme ne pas comprendre cette décision dans un entretien paru dans Zentralschweiz am Sonntag et Ostschweiz am Sonntag. Il ne s'agit certainement pas d'un scandale majeur, mais la relation de confiance entre l'économie et la population est altérée, estime-t-il.

Le Conseil fédéral ne s'est pas officiellement plaint à la banque. Selon Ueli Maurer, le gouvernement n'a pas à s'immiscer dans cette affaire. A ses yeux, Raiffeisen est fondamentalement très stable avec sa structure coopérative.

Le Zurichois n'a pas identifié de défaillance dans la surveillance des marchés financiers.

L'autorité de surveillance est finalement intervenue. Ueli Maurer attend désormais les résultats de l'enquête pénale.

Réputation écornée

La réputation de la banque a été gravement écornée. Raiffeisen est secoué par l'affaire Pierin Vincenz, qui a dirigé la banque de 1999 à 2016. Il était également président du conseil d'administration de la société de cartes de crédit Aduno entre 1999 et juin 2017, détenue à plus de 25% par Raiffeisen.

Aduno a déposé plainte en décembre dernier contre Pierin Vincenz. Ce dernier fait l'objet d'une procédure pénale du Ministère public zurichois pour gestion déloyale lorsqu'il présidait le prestataire zurichois de services financiers. Il a été placé début mars en détention préventive.

Place financière bien positionnée

Il est notamment reproché à Pierin Vincenz de s'être enrichi personnellement lors de la reprise d'Aduno et de la société d'investissement Investnet. La coopérative bancaire a pour sa part porté plainte contre son ancien directeur général.

Dans l'ensemble, Ueli Maurer donne de bonnes notes à la place financière helvétique. La Suisse pourrait jouer un rôle de modèle au niveau international dans le domaine des changements technologiques.

Le ministre des finances UDC se montre également satisfait de l'affaiblissement du franc. La Banque nationale suisse (BNS) peut maintenant envisager de commencer à démanteler la montagne de devises sur laquelle elle est assise, a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Créé: 29.04.2018, 10h24

Articles en relation

Raiffeisen augmente la rémunération de son CA

Banque Le conseil d'administration de Raiffeisen a été mieux rémunéré l'année dernière, malgré une image écornée par le scandale. Plus...

La Raiffeisen n'envoie pas les bons relevés bancaires

Suisse La semaine passée, 114 personnes ont reçu de mauvais relevés de compte à cause d'un problème technique chez le fournisseur de la banque. Plus...

Raiffeisen veut faire la lumière sur l'ère Vincenz

Banque Une enquête a été lancée par l'établissement helvétique pour éclaircir s'il y avait eu ou non des irrégularités. Plus...

Le patron de Raiffeisen interrogé par le parquet

Zurich La justice a entendu le patron de la banque suisse Patrik Gisel vendredi passé. Plus...

Les affaires secrètes de l'ex-boss de la Raiffeisen

Suisse La «SonntagsZeitung» révèle quelques chiffres sur l'ex-banquier star, qui fait l'objet d'une procédure pénale pour gestion déloyale. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Un chien accompagne une pasteure dans les EMS, paru le 23 mai 2018
Plus...