Le milliard olympique de Berne reste suspendu à de nombreux scénarios

Sion 2026Le Conseil fédéral a décidé de réaffirmer son soutien à Sion 2026. Mais même si les Valaisans disent «oui» le 10 juin, plusieurs éléments peuvent encore compliquer la donne.

Les citoyens valaisans se prononcent sur Sion 2026 le 10 juin prochain.

Les citoyens valaisans se prononcent sur Sion 2026 le 10 juin prochain. Image: Keystone/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En substance, Berne continue de penser que la Suisse pourrait jouer le rôle de «pionnier mondial», à l’aube d’une «nouvelle ère de Jeux olympiques». Et d’affirmer que les Jeux seraient l’occasion de présenter au monde entier la diversité, les valeurs et le dynamisme de la Suisse. «Par ce geste, le Conseil fédéral confirme que c’est un bon projet, bien cadré, dont les risques sont limités et ont été limités», précise Guy Parmelin.

Tendance négative
Cet engagement arrive comme la grêle après la vendange. Car la veille, un sondage commandé par la RTS prédit que 58% des Valaisans refuseraient le projet olympique dans les urnes le 10 juin prochain. De quoi signifier l’arrêt pur et simple de ce dossier. Interpellé à ce sujet, le conseiller fédéral Guy Parmelin dit «ne pas faire de politique-fiction» et rappelle que «le Conseil fédéral n’a pas pour habitude d’interférer dans les scrutins cantonaux».

Pourtant, même si les Valaisans accordaient leur confiance à ce projet, le soutien financier de la Confédération ne serait pas nécessairement acquis. À commencer par un scénario plausible qui verrait le Valais dans son ensemble soutenir le projet mais la Ville de Sion le refuser. Au moment de présenter le soutien du Conseil fédéral en octobre dernier, Guy Parmelin lâchait d’ailleurs une petite phrase qui pourrait s’avérer lourde de sens. «Sion est la Ville hôte, le Canton du Valais est le canton hôte. S’il y avait un refus dans cette zone où doivent figurer les infrastructures de base, il n’y aurait pas de solution de repli.»

Vers un vote national?
Au minimum, cela supposerait un changement de ville hôte et un remaniement du projet. Ce cas de figure n’a pas échappé au conseiller national Mathias Reynard (PS/VS), opposant déclaré à Sion 2026. Pour lui, une telle situation compliquerait le débat aux Chambres fédérales. «Un vote contradictoire entre Sion et le Valais ou un oui du bout des lèvres renforcerait la motion de Silva Semadeni (PS/GR) qui plaide pour un vote au niveau national.»

Même sans cela, il n’est pas certain que les Chambres fédérales confirment le milliard lors des débats prévus en septembre puis en décembre. Les Verts et la gauche se sont en effet déclarés majoritairement opposés à ce projet, et l’UDC est plutôt tiède. Contredire la volonté populaire d’un canton paraît cependant peu probable. «En ce qui me concerne, si le vœu du peuple est clair, je défendrai ce projet», affirme Mathias Reynard.

Enfin, le Canton de Berne précise ce mercredi que sa population votera, pour autant que le projet aille jusque-là, le 10 février 2019 sur son crédit d’engagement. En cas de non, de nouveaux ajustements seraient nécessaires. La route est donc encore longue pour Sion 2026. (24 heures)

Créé: 23.05.2018, 21h34

Articles en relation

La facture bernoise des JO alimente le doute en Valais

Sion 2026 Le canton de Berne adapte son budget lié à la sécurité des Jeux. Il indiquera le nouveau montant après le vote valaisan du 10 juin. Plus...

Pour ses opposants, Sion 2026 incarne le Valais du passé

Candidature aux JO 2026 Un comité de citoyens et de politiciens valaisans fait front contre Sion 2026. Pour eux, l’avenir du Valais s’écrit sans Jeux Olympiques. Plus...

Crans-Montana plombe Sion 2026

Valais Un accord a été trouvé jeudi pour rouvrir le domaine skiable. Les anti-JO parlent d’amateurisme. Plus...

«Les villes paient toujours le prix fort pour les JO»

Jeux olympiques d'hiver 2026 Neuf villes, dont Sion, veulent les Jeux d’hiver de 2026. Signe de regain d’intérêt, cette concurrence est aussi la principale cause de déficit, selon l’expert Wladimir Andreff. Plus...

Sion entre officiellement dans la danse olympique

JO 2026 Le processus d’attribution a débuté mardi. Le référendum valaisan sera le premier obstacle à passer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.