Le nombre d'immatriculations frôle un record

Véhicules routiersTrois quarts des véhicules immatriculés en Suisse sont des voitures de tourisme, dont l'effectif atteint 4,45 millions d'unités note l'Office fédéral de statistique.

Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nombre d'immatriculations de véhicules routiers a fortement progressé en 2015. L'an dernier, 427'168 véhicules à moteur ont été mis en circulation en Suisse, soit 7,7% de plus qu'en 2014, un niveau proche du record de 2012 (430'973 véhicules).

Conséquence: le parc de véhicules à moteur a augmenté de 102'000 unités (+1,8%) par rapport à 2014, pour atteindre 5,9 millions, indique jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué. Au cours de ces 25 dernières années, le parc helvétique a progressé de 55,8%.

Trois quarts de ces véhicules sont des voitures de tourisme, dont l'effectif atteint 4,45 millions d'unités note l'OFS. Dans cette catégorie, 327'143 mises en circulation ont été recensées, soit une hausse de 7,6% sur un an.

Record pour les motocycles

La progression a été particulièrement marquée (+44,6%) pour les véhicules de petite cylindrée. Le nombre de motocycles a lui battu un nouveau record avec 51'787 immatriculations. Les véhicules diesel représentaient 39,1% des voitures de tourisme mises en circulation en 2015, un pourcentage en légère hausse par rapport à 2014 (37,3%).

Au total, ce type de motorisation représente à l'heure actuelle 27,2% de l'ensemble du parc, soit dix fois plus qu'en 1990. Tous types de motorisation confondus, on compte aujourd'hui 541 voitures de tourisme pour 1000 habitants en Suisse, relève l'OFS.

En 2015, le parc des véhicules routiers motorisés comptait aussi 710'022 motocycles, 393'598 véhicules de transport de choses et 191'132 véhicules agricoles. Ce dernier groupe comprend avant tout des tracteurs (72,5%), mais aussi des chariots de travail et des monoaxes.

Moins de véhicules polluants

Affichant depuis plusieurs années des taux de croissance impressionnants, les véhicules électriques ont vu leur nombre progresser de 69,7% l'année dernière. Ceux-ci représentaient toutefois en 2015 seulement 0,2% des voitures de tourisme immatriculées.

De 2005 à 2015, la part des véhicules émettant des concentrations de polluants relativement élevées (classes Euro 1 à 3) dans l'ensemble du parc a reculé de 80,3 à 24,4%, tandis que celle des véhicules moins polluants progressait dans des proportions inverses. La part de la classe la plus sévère (Euro 6), obligatoire depuis septembre dernier pour tous les véhicules mis en circulation, s'élevait déjà à 5,7% l'an dernier.

(ats/nxp)

Créé: 04.02.2016, 13h03

Articles en relation

Les ventes de voitures neuves continuent de reculer

Suisse Les ventes de véhicules neufs continuent de baisser en Suisse. Quelque 21'878 nouvelles immatriculations ont été recensées en septembre, soit 3,3% de moins par rapport à 2013. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les intempéries paralysent une partie de la Suisse
(Image: Bénédicte) Plus...