Le non à l'article sur les familles divise la Suisse

Votations fédéralesCantons et Confédération ne devront pas assurer une offre appropriée en garderies et structures parascolaires. Le nouvel article sur la politique familiale a échoué à la majorité des cantons.

Chargement du graphique...


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les réticences alémaniques et rurale ont eu raison d’une réforme de la politique familiale. L’article constitutionnel visant à assurer une offre appropriée en garderies a échoué dimanche à la majorité des cantons. Le soutien des votants (54,3% de oui) et de tous les cantons romands a été vain.

Considéré initialement comme l’objet le moins contesté des trois soumis au scrutin, l’article constitutionnel a finalement divisé la Suisse en deux, créant une barrière des röstis. Cas de figure rare, la majorité du peuple - près de 1,3 million de oui contre 1,08 million de non - n’a pas suffit face à l’opposition de quinze cantons alémaniques.

La propagande de l’UDC et de la droite économique contre une «étatisation» des enfants a trouvé un large écho, surtout dans les régions où les crèches sont rares. Le refus le plus net a été enregistré à Appenzell Rhodes-intérieures, avec 72,9% d’opposition. Les réticences ont été fortes aussi à Uri (68,2% de non) et à Schwyz (63,1%).

Du côté des partisans de la nouvelle politique familiale, les Genevois remportent largement la palme, avec 79,1% de oui. Viennent ensuite les Vaudois (70,7%), les Jurassiens (70,3%) et les Neuchâtelois (69,9%). A Fribourg, 62,7% des citoyens ont accepté l’article, alors qu’en Valais, le taux de votants favorables a atteint 57,6%.

Tout comme le Tessin, plusieurs cantons alémaniques ont apporté eux aussi leur soutien: Bâle-Ville en tête, suivi de Zurich, Bâle-Campagne et de Soleure. Les Bernois ont en revanche opté du bout des lèvres pour le non (50,6%).

Partisans discrets

Les milieux favorables à l’article constitutionnel - PDC, PS, Verts, Verts libéraux, PBD et PEV - ont mené une campagne très discrète. Le Conseil fédéral était aussi favorable à cette modification de la charte fondamentale.

Contesté par l’UDC, le PLR et les milieux patronaux en raison des coûts possibles, l’article voulait obliger la Confédération et les cantons à encourager les mesures permettant de concilier la vie de famille et l’exercice d’une activité lucrative. Les cantons étaient censés pourvoir à une offre appropriée en garderies et structures parascolaires.

La Confédération ne seraient intervenue qu’en dernier ressort, si l’économie privée et les cantons ne faisaient pas suffisamment d’efforts. Les détails auraient été spécifiés ultérieurement dans une loi d’application. (ats/afpnxp)

Créé: 03.03.2013, 14h11

Actualisation en cours

Articles en relation

Les réactions après le rejet de l'article sur les familles

Votations fédérales Après le rejet de l'article constitutionnel sur les familles, les partisans ne s'avouent pas vaincus. Le camp du non y voit un «renforcement» de la famille. Plus...

«La polémique UDC sur les enfants étatisés est ignoble»

Votation sur la famille Le président du PDC Christophe Darbellay répond aux critiques de la campagne sur l’article constitutionnel sur la famille: non, le PDC ne dort pas face aux attaques de l’UDC. Plus...

Les Suisses jugent leur pays peu favorable à la vie familiale

Famille La Confédération doit rapidement offrir de meilleures conditions aux familles, estime Pro Juventute mardi. Sur 100 Suisses interrogés par une fondation allemande, seuls 38 estiment que le pays est favorable à la vie familiale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...