Le nouvel équipement du soldat fait débat

SuisseLe nouveau système d’habillement et d’équipement modulaire de l'armée a été présenté à Thoune. Il comprend un gilet de protection. Une commission s'interroge sur sa pertinence.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'achat de gilets de protection pour l'armée suscite des interrogations au sein des parlementaires. La commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats souhaite en savoir davantage. Le reste des 2 milliards de francs demandé par Guy Parmelin n'est quasiment pas remis en question.

Le Conseil fédéral demande 377 millions pour un nouveau système d’habillement et d’équipement modulaire destiné à la troupe. Près de 100'000 militaires pourront être équipés. Le nouveau système coûte environ 3000 francs par personne, près de la moitié de la somme servant à la protection corporelle balistique (gilets de protection).

Evoquant la situation en France après les attentats, le ministre de la défense Guy Parmelin avait avancé, en présentant le projet à la presse, qu'il n'était pas imaginable de n'équiper que certains soldats et pas d'autres.

Même si tous les soldats ne sont pas mobilisés en même temps, il faut compter avec des rotations dans un système de milice. Cet achat était initialement prévu en 2019. Mais l’évaluation est déjà bien avancée et il s'agit d'une acquisition prioritaire.

2 milliards

Avant de trancher, la commission souhaite que le ministre de la défense lui remette de plus amples renseignements, a-t-elle indiqué mardi. Le reste du message sur l'armée n'a pas suscité de grandes contestations.

L'enveloppe de 2,053 milliards de francs regroupe 848 millions pour le programme d’armement, 742 millions pour le matériel d’armée et 463 millions pour l'immobilier. Pour la première fois, le message sur l'armée propose des mises hors service de systèmes d'armes importants, comme le prévoit la loi. Le Conseil fédéral propose ainsi de se débarrasser de 27 avions de combat Tiger.

Réserves trop hautes

Seul l'immobilier a amené la commission à quelques retouches. Sans opposition, elle va proposer de réduire le crédit de 2,5 millions, à 460,5 millions, car elle juge les réserves prévues trop élevées. Elle a tranché après qu'une partie de ses membres s'est rendue sur la place d’armes de Drognens (FR), dont la transformation est devisée à 40 millions.

Certains membres de la commission ont également émis des critiques au sujet du projet de 89 millions prévu à Wangen (BE). Dans leur ligne de mire, la durée des travaux (5 ans) et le calcul des coûts d’exploitation et des coûts énergétiques. Après clarification de ces questions, la commission a approuvé le projet par 10 voix contre 1. (ats/nxp)

Créé: 21.03.2018, 07h43

Articles en relation

Un drone de l'armée s'écrase contre une montagne zougoise

Lac Aegeri (ZG) Un drone de l'armée suisse a percuté une montagne mardi après-midi au nord du lac Aegeri (ZG). Plus...

Radicalisme dans l'armée: pas plus de contrôle

Suisse Le National ne veut pas renforcer les moyens de combattre les idéologies radicales dans l'armée suisse. Plus...

Avions de combat: des pilotes pour faire la pub

Suisse Le chef de l'armée suisse, Philippe Rebord, est revenu samedi sur l'annonce faite par Berne de vouloir acheter de nouveaux appareils. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...