Le peuple votera sur l'initiative «Monnaie pleine»

FinanceL'objectif des initiants est d'élargir les pouvoirs de la BNS.

Ce texte pourrait permettre d'éviter bulles financières.

Ce texte pourrait permettre d'éviter bulles financières. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le peuple pourra voter sur l'initiative dite «Monnaie pleine». Le texte a abouti avec 110'955 signatures valables, a annoncé jeudi la Chancellerie fédérale. Les initiants exigent que la Banque nationale suisse soit à nouveau compétente pour produire l'ensemble de la masse monétaire, y compris l'argent électronique.

L'initiative populaire «Pour une monnaie à l'abri des crises: émission monétaire uniquement par la Banque nationale! (Initiative Monnaie pleine)» a été déposée le 1er décembre avec 111'763 signatures par MoMo, une association indépendante. Avec elle, les banques privées ne pourraient plus créer d'argent électronique.

Les initiants veulent ainsi éviter bulles financières et faillites bancaires. L'argent de tous les comptes courants serait entièrement sécurisé, car il s'agirait de l'argent de la Banque nationale, c'est-à-dire de monnaie pleine. L'Etat n'aurait plus à sauver des banques à coup de milliards versés par les contribuables pour assurer le service des paiements, argumentent les initiants. (ats/nxp)

Créé: 24.12.2015, 11h01

Articles en relation

L'argent électronique doit aussi être créé par la BNS

Initiative déposée Déposée mardi, l'initiative dite «Monnaie pleine» exige que la BNS soit à nouveau compétente pour produire l'ensemble de la masse monétaire, y compris l'argent électronique. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.