Le rythme des sessions parlementaires ne changera pas

Chambres fédéralesPas question de changer le rythme des sessions parlementaires. Une commission du National a refusé de donner suite à une initiative visant à mieux concilier la vie politique, professionnelle et familiale des élus.

Image: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Par 13 voix contre 11 et 1 abstention, une commission du National a refusé de donner suite à une initiative parlementaire visant à mieux concilier la vie politique, professionnelle et familiale des élus.

Yvonne Ferri (PS/AG) songeait, par exemple, à réunir les Chambres fédérales tous les deux mois pendant deux semaines, avec des journées supplémentaires en juin (compte d'Etat) et en décembre (budget).

Actuellement, le Parlement siège quatre fois par an à coups de sessions de trois semaines. Et le National a pris l'habitude de rajouter une session d'une semaine pour rattraper son retard.

La majorité de la commission des institutions politiques est consciente des difficultés que pose ce rythme aux députés. Mais, vu la variété des engagements de chacun, il lui semble impossible de trouver une solution qui tienne compte des besoins de tous.

La majorité doute en outre que cela améliore la qualité du travail parlementaire. La minorité voit de son côté une opportunité d'encourager davantage de jeunes mères, de jeunes pères et de salariés à briguer un mandat, ont indiqué jeudi les services du Parlement.

Par 13 voix contre 10 et 1 abstention, la commission a en revanche donné suite à une initiative parlementaire de Jacqueline Fehr (PS/ZH) visant à ce que les interventions parlementaires puissent être déposées conjointement par plusieurs députés, de partis différents notamment. La commission du Conseil des Etats doit encore donner son aval. (ats/nxp)

Créé: 27.06.2013, 17h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.