Les Suisses disent oui à un 2e tunnel au Gothard

Votations 28 févrierLa population s'est prononcée favorablement pour un second tube permettant l'assainissement de la galerie actuelle.

Le projet du gouvernement a été adopté à 57%.

Le projet du gouvernement a été adopté à 57%. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un second tube pourra être percé au Gothard pour rénover l'actuel tunnel. Le projet du gouvernement a été adopté dimanche par 57% des votants. Seuls les cantons de Genève et de Vaud ont refusé le projet. Les opposants ont réitéré leur crainte d'une hausse du trafic routier.

Quelque 1,8 million de personnes ont glissé un oui dans l'urne, contre 1,4 million de non. Seuls les citoyens genevois et vaudois ont refusé l'objet, par respectivement 54,8% et 54,5% des voix. Les cantons d'Uri et du Tessin, principaux concernés par la réfection du Gothard, ont pour leur part accepté le texte par 55 et 57,8% des voix.

Assainissement prévu

Ouvert au trafic en 1980, le tunnel routier du Gothard doit être assaini. La construction d'un nouveau tube, soutenue par le Conseil fédéral et le Parlement, permettra de mener les travaux tout en laissant les voitures circuler sur cet axe. Une fois les travaux - devisés à 2,8 milliards de francs - finis, les véhicules pourront circuler dans les deux tunnels, mais uniquement sur une voie.

Le référendum a été saisi par la gauche et une cinquantaine d'associations environnementales. Les opposants sont convaincus qu'aux premiers bouchons et sous la pression de l'Union européenne, les deux voies de circulation de chaque tunnel seront utilisées, doublant le volume de trafic et violant de fait l'initiative des Alpes. Les référendaires craignent également que l'argent ne vienne à manquer pour réaliser des projets routiers romands.

Transfert de la route au rail

Les politiciens doivent désormais «tenir leurs promesses», à savoir que cet ouvrage servira uniquement à assainir le tube existant et non à accroître les capacités de trafic», a plaidé Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes, une fois le verdict des urnes connu. Il se dit convaincu que c'est dans ce but que les Suisses ont accepté le texte.

Déçus , les Verts et le PS ne se laissent pas pour autant abattre. «Je vais déposer prochainement une interpellation au Parlement pour que le Conseil fédéral s'engage à ne jamais ouvrir les deux voies par tube et modifier la Constitution», a tonné la présidente des Verts Regula Rytz.

Le conseiller national socialiste Roger Nodmann partage les inquiétudes de sa collègue écologiste. De l'avis du vice-président de l'Association transports et environnement (ATE), il faut désormais poursuivre la politique de transfert de la route au rail, seul garant d'une véritable sécurité.

Sécurité et solidarité nationale

Face aux craintes, les vainqueurs du jour se sont voulus rassurants. En ce qui concerne la peur de voir deux pistes utilisées dans les deux sens au Gothard, le conseiller national UDC Jean-François Rime a tenu à rappeler qu'il est inscrit dans le texte soumis au peuple qu'il n'est possible d'exploiter qu'une seule voie de circulation par tube. Le président de l'Union suisse des arts et métiers a en outre estimé que c'était justement leur attachement au principe d'une complémentarité entre route et rail que les Suisses avaient montré dimanche.

Vice-président du TCS et conseiller national PLR, Thierry Burkart estime qu'en glissant un oui dans l'urne, les votants ont pris une décision de raison, «qui montre qu'ils ont compris la nécessité d'un assainissement» de l'ouvrage. Outre des motifs de sécurité, les défenseurs du projet expliquent le résultat positif par une solidarité marquée envers les habitants du Tessin, qui auraient pu se retrouver isolés durant les trois ans de travaux.

S'il s'est sans surprise réjoui de cette solidarité nationale, le président du gouvernement tessinois Norman Gobbi n'en a pas moins souligné la nécessité de régler les problèmes avec les communes du sud du canton qui ont voté non dimanche. Ces localités ont notamment refusé la construction d'un deuxième tube en raison de l'asphyxie du trafic par les transfrontaliers. (ats/nxp)

Créé: 28.02.2016, 16h08

Une histoire qui a débuté en 1958

Les principales étapes de l'histoire du tunnel:

6 juillet 1958 - Le peuple adopte à près de 85% l'article constitutionnel donnant à la Confédération les compétences en matière de construction et d'utilisation du futur réseau des routes nationales.

25 juin 1965 - Les Chambres fédérales décident de compléter le réseau des routes nationales par une liaison à travers le Gothard praticable en sécurité en hiver.

5 mai 1970 - Début officiel des travaux.

16 décembre 1976 - les 16,9 km du tunnel principal sont percés.

5 septembre 1980 - Le conseiller fédéral Hans Hürlimann ouvre au trafic l'ouvrage qui aura coûté 686 millions de francs de l'époque.

31 décembre 1981 - Près de 3 millions de véhicules traversent le tunnel du Gothard durant la première année de son exploitation.

20 février 1994 - Le peuple accepte à 52% l'initiative dite des Alpes. Outre le transfert du transport des marchandises de la route au rail, la constitution interdit depuis lors d'augmenter la capacité des routes de transit dans les régions alpines.

31 décembre 2000 - La charge annuelle en véhicules atteint un pic, avec 6,8 millions de traversées. Depuis, le trafic évolue entre 6 et 6,3 millions de véhicules par an.

24 octobre 2001 - Onze personnes perdent la vie dans un catastrophique incendie provoqué par une collision entre deux camions. Le tunnel reste fermé durant deux mois. Depuis sa réouverture, le trafic des poids lourds est régi selon le système dit du «compte-gouttes», encore valable aujourd'hui.

8 février 2004 - Le peuple suisse rejette nettement le contre-projet à l'initiative Avanti, qui dérogeait à l'article sur la protection des Alpes en permettant la construction d'un deuxième tunnel routier au Gothard.

17 décembre 2010 - Le Conseil fédéral recommande dans un rapport un assainissement du tunnel du Gothard d'ici 2025: deux variantes sont proposées: une fermeture totale toute l'année ou avec une ouverture durant l'été.

27 juin 2012 - Afin de réduire autant que possible les effets négatifs sur l'économie d'une fermeture du tunnel, le Conseil fédéral se prononce pour la construction d'un second tube.

20 mars 2014 - La proposition gouvernementale en faveur d'un second tube au Gothard trouve le soutien du Conseil des Etats par 25 voix contre 16.

24 septembre 2014 - Le National se prononce à son tour en faveur d'un second tube au Gothard, par 109 voix contre 74.

13 janvier 2015 - L'association «Non au 2e tube au Gothard» dépose quelque 75'000 signatures pour son référendum.

28 février 2016 - Le peuple décide si un deuxième tunnel routier doit être construit au Gothard.

Articles en relation

Retrouvez le dépouillement des résultats du 28 février

Votations et élections La Suisse a dit non à l'initiative sur les criminels étrangers de l'UDC. La fiscalité des époux a été rejetée de très peu, oui au Gothard, non aux denrées alimentaires. Plus...

Tunnel du Gothard: trois recours rejetés

Tribunal fédéral Le Tribunal fédéral a écarté des recours dirigés contre la votation sur la réfection du tunnel du Gothard. Plus...

Le renvoi des criminels serait maintenant refusé

Votations 28 février Selon le 2e sondage SSR, l’initiative de l’UDC bascule dans le camp du «non». Les «oui» au 2e tube au Gothard et à la dépénalisation du mariage perdent du terrain. Plus...

Sécurité de pointe pour le tunnel du Gothard

Uri Le plus long tunnel ferroviaire du monde impose de nouveaux standards en matière de sécurité. Plus...

L'écart se resserre pour l'initiative de mise en oeuvre

Sondage Les électeurs continuent de plébisciter l'initiative du PDC et le percement d'un second tube au Gothard a toujours le vent en poupe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...