Les Suisses noyés en Colombie sont valaisans

TourismeUn homme de 31 ans et une femme de 22 ans ont perdu la vie sur une plage de Colombie durant leurs vacances. Ils sont originaires du Haut-Valais.

C'est sur cette plage que les deux Suisses auraient péri.

C'est sur cette plage que les deux Suisses auraient péri. Image: Google Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tragique accident en Colombie. Deux touristes suisses ont en effet perdu la vie, noyés dans la mer du parc national de Tayrona. Le drame a été confirmé jeudi par le Département fédéral des affaires étrangères. L'ambassade de Suisse à Bogota est en contact avec les autorités locales et le DFAE a informé les proches dans le cadre de la protection consulaire. Selon 20 Minuten, les deux victimes sont originaires du Haut-Valais.

Un journal colombien El Tiempo, qui cite les garde-côtes, indique qu'ils ont péri à Playa Brava, un site non autorisé et connu pour ses vagues qui peuvent atteindre 5 à 6 mètres de haut. Les Suisses faisaient partie d'un groupe de 6 personnes.

Drogue?

Ils auraient décidé de se baigner malgré les interdictions. Le commandant des garde-côtes a précisé que les deux victimes faisaient partie d'un groupe en excursion qui visitait cette zone du parc non autorisée. Selon le journal Semana, ils auraient engagé un guide non officiel pour économiser de l'argent. Celui-ci aurait indiqué en outre que le groupe était sous l'influence de la drogue et avait sous-estimé la force des vagues.

Trois des touristes étaient dans l'eau au moment de l'accident et ont été emportés par les vagues, a raconté le commandant des garde-côtes. Le guide et d'autres personnes auraient essayé de leur porter secours mais n'ont pu sauver qu'un des nageurs en difficulté. Les corps des deux victimes, Diego B. et Kim M., n'ont pu être récupérés que plusieurs heures plus tard en raison des conditions météorologiques, a poursuivi le commandant.

Mais un proche de l'une des victimes a donné une version bien différente à 20 Minuten. D'après lui, c'est une amie et son copain qui ont réussi à sortir les Suisses de l'eau. Mais il était trop tard et le couple était mort. En outre, le guide aurait apporté son aide après l'accident et n'était pas sur place au moment du drame. Il n'aurait pas non plus prévenu les touristes du danger que représentaient les vagues.

Julia Miranda Londoño, directrice des parcs nationaux colombiens, a regretté l'accident. Mais elle a jugé les touristes irresponsables car la baignade n'est pas autorisée dans cet endroit réputé dangereux. Elle aussi a évoqué l'usage de drogues.

(nxp)

Créé: 17.01.2019, 07h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.