Les chutes et faux pas causent le plus d'accidents

SuisseChaque année, 60'000 Suisses se blessent en trébuchant ou en tombant au travail. Les escaliers sont souvent en cause.

Un quart de ces chutes se produit dans les escaliers.

Un quart de ces chutes se produit dans les escaliers. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Marcher peut être une activité périlleuse. Les faux pas et les chutes sont les premières causes d'accident en Suisse, selon la Suva. Un quart de ces chutes se produit d'ailleurs dans les escaliers.

Chaque année, en Suisse, 60'000 personnes se blessent en trébuchant ou en tombant au travail. Cela représente un quart des accidents professionnels, a indiqué mardi la Suva.

Dans le domaine des loisirs non sportifs, 120'000 personnes se blessent chaque année suite à une chute de plain-pied. Dans la moitié des cas, les personnes se blessent aux hanches, aux jambes, aux genoux et aux pieds. Et dans plus de 40% des accidents, les personnes souffrent de luxations, d'entorses ou de foulures.

Attention aux escaliers

Les escaliers sont aussi le théâtre de milliers d'accidents qui ont souvent de graves conséquences. Pour réduire ce nombre d'accidents, les escaliers devraient donc être équipés de mains courantes et être bien éclairés. Le revêtement des marches devrait aussi être antidérapant.

La plupart des accidents liés à des chutes ont lieu en hiver, généralement en début de journée. Le moyen le plus efficace pour éviter de glisser sur le verglas et la neige est de poser des crampons sous les semelles de ses chaussures. (ats/nxp)

Créé: 26.03.2019, 12h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.