Les dirigeants du comité défendent leurs salaires

Sion 2026Jürg Stahl et Hans Stöckli, président et vice-président du comité de candidature Sion 2026, touchent 120'000 et 90'000 francs par an. Un salaire qu'ils estiment justifiés.

Jürg Stahl et Hans Stöckli.

Jürg Stahl et Hans Stöckli. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Alors qu'un sondage publié le 4 mai montre que le résultat du vote valaisan du 10 juin sur la candidature de Sion aux JO 2026 s'annonce serré, le Blick revient ce mercredi sur les salaires des membres du comité de candidature. Il rappelle les chiffres publiés par Le Nouvelliste le 28 avril dernier, des chiffres selon lesquels le président Jürg Stahl touchait un montant de 120'000 francs par an et que le vice-président Hans Stöckli percevait lui 90'000 francs par an.

Des salaires qui peuvent paraître confortables aux yeux de certains, surtout quand on rappelle que Hans Stöckli touche également une rémunération de conseiller aux Etats.

300'000 francs pour Jean-Philippe Rochat

Mais les deux hommes défendent leurs rémunérations. Jürg Stahl rappelle ainsi dans le Blick que son prédécesseur, Jean-Philippe Rochat, aurait reçu lui 300'000 francs. «Nous avons donc réduit ce salaire de presque deux tiers», affirme-t-il. Ce mandat demande un engagement élevé et une forte présence. Compte tenu des efforts exigés, le salaire n'est pas excessivement élevé , estime-t-il.

Jürg Stahl, avait expliqué en novembre dernier dans Le Nouvelliste, alors qu'il n'était que vice-président, que le salaire de Jean-Philippe Rochat était de 100'000 francs pour 2018 et 200'000 francs pour 2019, ceci pour un travail à plein temps.

En outre, le président de Swiss Olympic rappelle qu'il a dû renoncer à un emploi nettement mieux rémunéré au sein du Groupe Mutuel pour reprendre le comité de candidature. «Ce n'est pas une question d'argent pour moi, mais de passion!», affirme-t-il.

L'étonnement de Hans Stöckli

Hans Stöckli réagit de son côté avec étonnement. Son salaire a été approuvé par l'assemblée générale et a également été publié par souci de transparence, souligne-t-il. Le sénateur relève qu'il consacre bien plus que 60% de son temps de travail au dossier olympique et qu'il est en route tous les jours, même le week-end, pour défendre le projet. «Si le Valais dit oui le 10 juin, ce serait un signe positif qui sera reconnu du monde entier. C'est pour cela que je me bats et que j'ai réduit de beaucoup mes autres activités.»

Pour rappel, Le Nouvelliste avait expliqué fin avril que l'association créée pour la candidature de Sion aux JO d'hiver 2026 était au bénéfice d’un crédit de campagne de 25 millions de francs. Huit millions viennent de Swiss Olympic, 8 millions de la Confédération, 4 millions du canton du Valais, 3 millions des autres cantons hôtes, 1 million de la Ville de Sion et 1 million est issu de fonds privés. Seules les parts de Swiss olympic et celle privée sont mises à contribution pour la phase de campagne qui court jusqu’au 10 juin.

(nxp)

Créé: 09.05.2018, 12h36

Articles en relation

JO 2026: le Valais et Swiss Olympic derrière Sion

Suisse La ville de Sion, le canton du Valais et Swiss Olympic veulent signer ensemble le contrat de ville-hôte pour les jeux d'hiver 2026. Plus...

Jo 2026: bisbille au sein de l'exécutif de Sion

Valais Plusieurs conseillers municipaux n'ont pas été consultés sur le contrat de ville hôte que Sion doit présenter à la presse ce lundi. Plus...

Les Valaisans plus divisés que jamais sur les Jeux

Sion 2026 Un sondage laisse présager vendredi un vote très serré le 10 juin sur la candidature de Sion aux JO 2026. Plus...

Maillard et Rossellat roulent pour Sion 2026

Jeux olympiques Les deux politiciens vaudois Pierre-Yves Maillard et Daniel Rossellat vantent les intérêts d'accueillir des jeux olympiques en Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.