Les entreprises suisses sont moins optimistes

ConjonctureSelon un baromètre de la banque Raiffeisen, la dynamique de croissance des PME du secteur manufacturier s'est sensiblement ralentie.

Ce sont en particulier les valeurs pour les carnets de commandes, la production et les stocks qui sont clairement en baisse.

Ce sont en particulier les valeurs pour les carnets de commandes, la production et les stocks qui sont clairement en baisse. Image: DR/Photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les petites et moyennes entreprises (PME) suisses continuent de tabler sur une croissance, mais elles sont toutefois moins optimistes qu'en mars 2018, date à laquelle le baromètre de la banque Raiffeisen a été lancé.

L'indice des responsables d'achats (PMI) de petites et moyennes entreprises (PME) helvétiques a atteint 52,4 points en décembre 2018, au-dessus du niveau de 50 qui indique le seuil au-delà duquel le segment est considéré en expansion.

La dynamique de croissance des PME du secteur manufacturier interrogées par la banque s'est sensiblement ralentie, selon le baromètre publié jeudi.

Niveau en baisse

Alors que le PMI était encore à un niveau très élevé de 60,1 points en novembre, il est tombé à la fin de l'année, se rapprochant de son au plus bas niveau de juillet dernier. Ce sont en particulier les valeurs pour les carnets de commandes, la production et les stocks qui sont clairement en baisse, a indiqué la coopérative bancaire saint-galloise.

Cinq des six sous-composants dépassent toujours la barre des 50 points. Seul l'emploi a chuté à 49,3 points.

Raiffeisen souligne toutefois que l'indice n'existant que depuis mars 2018, la base de données ne suffit pas pour calculer les effets saisonniers. Par exemple, la période des vacances de fin d'année a probablement aussi influencé l'enquête de décembre. (ats/nxp)

Créé: 03.01.2019, 15h24

Articles en relation

Un peu moins de pessimisme pour la conjoncture

Suisse Selon un indicateur mensuel, la conjoncture helvétique retrouve un peu des couleurs mais le climat reste très incertain. Les valeurs refuges vont se renforcer. Plus...

Les exportations horlogères s'essoufflent

Conjoncture Seul le chiffre d'affaire des montres haut de gamme à l'exportation, dès 3000 francs, a augmenté en novembre. Plus...

La Suisse est bien placée pour 2019

Conjoncture Selon la banque Edmond de Rothschild, la Suisse va profiter de la réorientation de son économie vers les Etats-Unis pour compenser la faiblesse de la zone euro en 2019. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.