Les jeunes Romands vont faire grève pour le climat

EnvironnementLe mouvement de mécontentement étudiant s'étend. Le 18 janvier aura lieu une grève nationale, à laquelle participeront Vaudois et Genevois.

Le vendredi 21 décembre, près de 4000 étudiants (selon les organisateurs) ont fait la «grève du climat» à Zurich, Berne, Bâle et Saint-Gall.

Le vendredi 21 décembre, près de 4000 étudiants (selon les organisateurs) ont fait la «grève du climat» à Zurich, Berne, Bâle et Saint-Gall. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La grève du climat prend de l’ampleur et gagne la Suisse romande. Le 21 décembre, des milliers de jeunes Alémaniques avaient fait grève outre-Sarine. Combien seront-ils à ne pas aller à l’école le 18 janvier prochain à l’occasion de la première grève climatique nationale? Ce vendredi-là, les étudiants de tout le pays sont appelés à se mobiliser pour réclamer des mesures urgentes contre le réchauffement de la planète.

Sur les réseaux sociaux, des centaines d’élèves vaudois et genevois ont déjà indiqué leur intention de battre le pavé dans les rues de Lausanne et de Genève. «Rien ne sert d’étudier si notre avenir et celui de la planète sur laquelle nous vivons n’est pas assuré!» clament les organisateurs sur Facebook. Les participants entendent dire leur mécontentement et l’urgence d’agir. Ils dénoncent les «politiques fainéantes et aveugles» des autorités suisses et internationales en matière climatique.

La première grève pour le climat de Suisse avait réuni quelques centaines d’élèves Zurichois le 14 décembre, quelques jours après le rejet par le Conseil national de la loi sur le Co2. Elle avait été organisée dans le sillage d’une manifestation similaire en Australie. Les grévistes ont aussi comme source d’inspiration Greta Thunberg, cette Suédoise de 16 ans devenue le visage de toute une génération dans la lutte contre le réchauffement climatique. Depuis plusieurs mois, elle fait grève chaque vendredi devant le parlement suédois.

Organisation sur les réseaux
Le mouvement étudiant se décrit comme autonome, horizontal et indépendant de tout parti et organisation. C’est sur les réseaux sociaux et dans des groupes WhatsApp que s’organisent notamment les actions. Martin Schwab, un des participants, rappelle que ces manifestations sont «pacifiques».

Au sein des établissements scolaires, les positions varient en fonction des enseignants. Certains se montreraient encourageants, d’autres moins, relate-t-il. Président du Syndicat des enseignants romands, Samuel Rohrbach soutient à titre privé la démarche étudiante. «Que des jeunes prennent la parole sur notre futur est louable», dit-il. (24 heures)

Créé: 08.01.2019, 19h03

Articles en relation

La COP24 baisse le rideau sur un accord sans effusion

COP24 Les 196 pays réunis à la COP24 de Katowice ont adopté samedi les règles d'application de l'accord de Paris sur le climat. Plus...

Face à l’urgence climatique, la Coupole s’offre le luxe d’un refus

Environnement Une alliance contre nature coule la révision de la loi sur le CO2. Le centre droit regrette, la gauche assume et l’UDC applaudit. Plus...

«L’accord sur le climat joue son avenir en Pologne»

Réchauffement climatique La COP24 se réunit au début de décembre à Katowice pour mettre en œuvre les promesses faites à Paris. Mission impossible? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 mars 2019.
(Image: Bénédicte) Plus...